La ville de Coaticook accueillera la Fête de la Magie les 24 et 25 août prochains, alors que des magiciens professionnels d’ici et d’ailleurs vont offrir des performances impressionnantes pour toute la famille. Gino Lévesque a donné un avant-goût aux personnes sur place, alors qu’il a réalisé un tour à la Houdini.

La magie s’invite à Coaticook

Un tout nouvel évènement sous le thème de l’enchantement vient s’ajouter à la programmation estivale déjà bien chargée de la ville de Coaticook, alors que l’organisme Rues principales a annoncé qu’une Fête de la Magie serait tenue au centre-ville les 24 et 25 août prochains.

À en juger par la conférence de presse visant à annoncer la création de ce nouvel évènement, la Fête de la Magie va laisser petits et grands bouche bée. Le magicien spécialiste en sensations fortes Gino Lévesque a effectué une performance inspirée du grand Houdini, se défaisant d’une chaîne de 50 livres et d’une camisole de force alors qu’il pendait par les pieds d’une grue à 55 pieds du sol. Des centaines de curieux l’ont observé alors qu’il tentait de se libérer de sa situation précaire, la corde le soutenant étant en feu.

Le président du comité de la Fête de la Magie, Jean-Pierre Lefebvre, explique la programmation, mettant l’accent sur l’aspect familial de l’évènement. « C’est une programmation tout simplement extraordinaire », lance d’emblée M. Lefebvre.

« Le tout commence le vendredi au soir avec une prestation de fakir de la part de Gino Lévesque, suivi de la présentation d’un film sur la magie. Le gros de l’action se passe samedi, alors que plusieurs magiciens professionnels vont se produire sous un immense chapiteau. Ils présenteront des tours pour les enfants comme les parents. De plus, il y aura des démonstrations de micromagie un peu partout dans la ville, même dans les commerces », explique-t-il. « C’est quelque chose à voir. »

La journée de samedi se terminera avec la présentation d’un gala de magie sûr d’impressionner à l’école La Frontalière. « Plusieurs magiciens professionnels vont collaborer au sein d’un même spectacle, dont deux en provenance d’Europe expressément pour l’occasion et une personnalité connue dont l’identité reste une surprise », poursuit-il.

Une performance à glacer le sang

« C’est plus une cascade qu’un numéro de magie! », explique le professionnel en riant à la suite de sa performance lors de la conférence de presse. « Il y a plusieurs facteurs de risques qui viennent avec une telle performance : la corde est en feu, j’étais suspendu par les pieds sans qu’ils soient complètement attachés, je suis à 55 pieds du sol et je dois m’assurer que la chaîne ne m’accroche pas au cou. Il faut planifier et se pratiquer longtemps avant d’être capable de le faire », confie-t-il.


Jean-Pierre Lefebvre instigateur de la Fête de la magie de Coaticook

L’homme natif de Rimouski a commencé à s’entraîner alors qu’il n’avait que 14 ans, au domicile de ses parents, qui ont dû avoir la frousse à plus d’une occasion! « Depuis que j’ai 14 ans, je me pratique à me libérer d’une camisole de force. J’ai grandi avec ça, c’est rendu normal pour moi. J’ai fait ce numéro à plusieurs reprises, rarement à partir d’une grue comme aujourd’hui, par contre. »

Gino Lévesque sera de la partie pour la Fête de la Magie, alors qu’il présentera un spectacle de fakir en plus de participer au gala. « Dans mon spectacle de fakir, j’avale du feu, je marche sur de la vitre cassée et je joue à la roulette russe avec un spectateur. Ce sont tous des numéros à sensations fortes », explique-t-il.

Toutes les activités sont gratuites à l’exception du gala de clôture. Les fonds amassés iront à la Fondation du CSSS de la Vallée de Coaticook. « La seule chose qu’on vous demande d’amener, c’est votre cœur d’enfant », conclut M. Lefebvre, convaincu que l’évènement saura plaire à tous.