La légalisation du pot pourra être célébrée à Magog

Magog pourra souligner la légalisation du cannabis lors d’un événement public, comme le souhaite l’un de ses citoyens. René Goyette considère avoir obtenu la permission de tenir un rassemblement samedi après-midi au parc des Braves du centre-ville.

L’événement vise à célébrer de la loi C-45 sur la légalisation du Cannabis au Canada trois jours après son entrée en vigueur au pays. M. Goyette peut ainsi «marquer le jour de la libération du cannabis.»

Lire aussi: Déception pour un Magogois voulant célébrer la légalisation du cannabis

«Je n’ai pas besoin de permis parce que c’est une initiative citoyenne, à ce qu’on m’a dit.»

Rappelons qu’il mijote l’idée depuis un certain temps, mais avait peine à avoir les autorisations nécessaires. René Goyette souhaitait obtenir la bénédiction de la Ville de Magog, municipalité qui a prévu empêcher les citoyens de consommer du cannabis dans les lieux publics.

«Nous aurons un encadrement policier, signale-t-il.  Il y aura des discours et d’éventuels musiciens.»

Il aimerait que la mairesse Vicki-May Hamm et le député de Brome Missisquoi, Denis Paradis, soient sur place pour prendre la parole.

«Ce n’est pas facile à organiser, car tout le monde se renvoie la balle. C’est tout un imbroglio. Personne ne sait qui peut faire quoi», dit-il.

René Goyette

René Goyette ajoute que l’événement ne visera pas à inciter les gens à consommer.

«Nous sommes autorisés à faire un rassemblement au parc des Braves samedi 20 octobre à 13h30. Le service de police nous a donné leur bénédiction et ils encadreront l'événement avec quelques policiers afin d'assurer la sécurité. »

«Mme la mairesse n'a pas encore confirmé sa présence. Il  y a trois endroits à Magog où un rassemblement de plus de 15 personnes n'était pas autorisé et le parc des Braves n'en fait pas partie. Donc, nous avons droit à ce rassemblement!»