Denis Fortier, dg de la Fondation Rock-Guertin, Daphnée Lachapelle, ancienne bénéficiaire et bénévole de Moisson Estrie, Geneviève Côté, dg de Moisson Estrie, et Alexandre Hurtubise, président d'honneur de La grande guignolée 2017, se joignent aux médias pour inviter la population à rassembler des sous et des denrées pour donner le jeudi 7 décembre au matin.

La grande guignolée des médias: Une main tendue lors des passages à vide

« À Sherbrooke, dans notre cour, des gens ont faim », a souligné le directeur de la Maison du Cinéma et président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke, Alexandre Hurtubise, qui a accepté la présidence d'honneur de La grande guignolée des médias 2017.

Encore cette année, parce que la pauvreté gagne du terrain, les médias invitent la population à rassembler sa petite monnaie et des denrées pour La grande guignolée des médias qui se déroulera le jeudi 7 décembre. Des centaines de membres des médias estriens s'installeront pour l'occasion à plusieurs intersections achalandées pour récolter les dons.

« On a comme objectif de diriger une entreprise ouverte, bien ancrée dans la réalité, près des vraies choses. Et une des façons de la faire est de garder cette pensée omniprésente qu'il n'y a rien d'assuré. Peu importe notre statut actuel, tout peut basculer très rapidement. Particulièrement en matière de sécurité alimentaire. On le voit dans les statistiques, il y a une hausse de demande de dépannage. Et on observe une hausse de 10 pour cent en 2016-2017 des demandes de gens qui ont un emploi ce qui brise des préjugés », a enchaîné le président de l'édition estrienne 2017.

Daphnée Lachappelle est bénévole à Moisson Estrie. C'est sa façon de redonner à l'organisme qui lui a donné un coup de pouce lorsqu'elle en avait besoin, il y a 16 ans.

« À la suite d'une série d'événements difficiles, j'ai dû me tourner vers Moisson Estrie. L'aide reçue permet de noliser nos énergies pour trouver du travail et s'en sortir. Depuis, j'ai fondé et dirigé la chorale Gospel pendant dix ans, j'ai maintenant mon école de chant et je fais de la musicothérapie. On est une gang à avoir des passages à vide et ce sont des organismes comme Moisson Estrie qui donnent une tape sur l'épaule et font la différence », a raconté celle qui a témoigné pour faire tomber les tabous qui entourent les dépannages alimentaires.

« Effectivement le visage de la pauvreté change et des gens pense que ceux qui ont besoin ce sont des gens sur l'aide sociale, mais ce n'est pas ça. C'est important, donnez ce que vous pouvez », demande Denis Fortier, directeur général de la Fondation Rock-Guertin, organisme bénéficiaire qui prévoit distribuer 2250 paniers de Noël le 15 décembre.

Patience, prudence et générosité

Aux membres des médias s'ajouteront des bénévoles des différents organismes bénéficiaires ainsi que des représentants des Amis de La grande guignolée que sont le Groupe Jean Coutu, les magasins Provigo et Maxi et Via Capitale.

La campagne se poursuivra jusqu'au 24 décembre dans les établissements des Amis de La grande guignolée. Pour ceux qui ne pourront se déplacer, il sera possible de donner en ligne sur le site web guignolee.ca et par téléphone au 1-866-908-9090 (Ticketpro). Une nouveauté cette année permettra au public de faire un don par texto en envoyant NOEL Estrie (ou XMAS Estrie) au numéro 20222. Un don automatique de 5 $ sans frais sera alors prélevé sur le compte téléphonique du donateur.

La collecte de fonds dans les rues de Sherbrooke se déroulera sous la surveillance du service de police et de bénévoles. Et les automobilistes sont invités à faire preuve de prudence et de patience.

L'an dernier, ce sont plus de 234 000 $ et près de 20 000 kg de denrées qui ont été amassés pour l'Estrie et le Centre-du-Québec.