La Grande Course de l’Association de la sclérose en plaques de l’Estrie sera placée sous la présidence d’honneur du député de Sherbrooke, Luc Fortin. Il est entouré de Samuel Robidoux, étudiant à la maîtrise en biomécanique, Hélène Viens, présidente de l’ASPE, et René McKay, directeur de l’ASPE.

La Grande Course attend 800 participants

La quatrième édition de La Grande Course de l’Association de la sclérose en plaques de l’Estrie (ASPE) se déroulera dans une ambiance festive.

Les organisateurs de La Grande Course étaient bien fiers d’annoncer, mercredi à l’entrée du Centre sportif de l’Université de Sherbrooke, que le ministre de la Famille et député de Sherbrooke Luc Fortin sera le président d’honneur de l’édition 2018 qui se tiendra le 8 juillet.

« Il n’y a personne qui soit à l’abri de la sclérose en plaques, on en connait tous dans notre entourage. Il faut pouvoir soutenir les organismes qui se dévouent pour ces personnes », a affirmé M. Fortin, en expliquant que c’était un honneur pour lui de s’affilier à la cause.

La Grande Course, qui attire de plus en plus de participants chaque année, se distingue à l’échelle provinciale.

« Notre progression c’est grâce à la qualité de notre organisation. En même temps, c’est le seul parcours hybride au Québec. Les participants courent dans la piste du Centre sportif, dans les rues du campus et dans les sentiers autour du mont Bellevue », a expliqué René McKay, directeur de l’ASPE.

Rappelons que l’événement a passé de 230 à 630 participants au cours des trois premières éditions. L’organisation s’attend à recevoir plus de 800 inscriptions cette année.

La Grande Course est aussi une occasion de réunir les coureurs dans une ambiance festive, alors que l’événement compte sur la présence d’un orchestre Jazz dirigé par Fred Farrugia.

Connectivité neuronale

La Grande Course offre des options de parcours aux coureurs, avec les distances de 1 km, 5,5 km, 10 km et le demi-marathon de 21 km.

Grâce à une affiliation avec le pôle universitaire de Sherbrooke, l’ensemble des fonds amassés servent à améliorer directement la qualité de vie des gens atteints de sclérose en plaques. L’ASPE a déjà pu financer sept projets en participation avec quatre facultés.

« Notre dénominateur commun dans la recherche c’est la connectivité neuronale. Tout ça dans le but d’améliorer le traitement des personnes atteintes de sclérose en plaques », avance M. McKay, qui affirme au passage que de nombreuses recherches dans plusieurs facultés continuent d’avancer.

Le point de presse a d’ailleurs permis de présenter le prototype Zénith.

« Cet appareil se distingue des appareils de réapprentissage de la marche sur tapis roulant par le fait qu’il peut bouger lui-même et tourner en étant contrôlé par le thérapeute à l’aide d’une manette », a souligné Samuel Robidoux, étudiant à la maîtrise en biomécanique.

Cet appareil a été développé par L’ASPE en collaboration avec la faculté de génie de l’Université de Sherbrooke.

Les coureurs peuvent s’inscrire dès maintenant en visitant le site Internet de www.lagrandecourse.ca.