Todd Pouliot, Pascale Forand ainsi que Patrick Samson sont les organisateurs du festival Grande coulée, qui se tiendra les 13, 14 et 15 septembre prochain à Orford.

La grande coulée s’annonce relevée

En dépit des travaux majeurs qui sont en cours à la station Mont Orford, l’édition 2019 du festival de la bière Grande coulée paraît des plus prometteuse. Non seulement 20 microbrasseries participeront-elles à l’événement, des artistes de renom y prendront part.

Le groupe Valaire lancera en quelque sorte le festival Grande coulée, le vendredi 13 septembre, avec un spectacle extérieur directement au pied du mont Orford. Le lendemain, The Lost Fingers ainsi que Bleu jeans bleu grimperont tour à tour sur la scène du rendez-vous annuel.

Président du happening, Todd Pouliot est visiblement fier de la programmation musicale qui sera offerte aux festivaliers les 13, 14 et 15 septembre prochain. « On a une belle réponse du public depuis la première édition et on a voulu miser sur plusieurs artistes connus cette année. Ça va être très vivant et vraiment le fun pour les gens », déclare-t-il avec enthousiasme.

Cela dit, il note que l’objectif n’est pas de transformer le festival Grande coulée en un événement d’abord et avant tout musical. « On a des gens sur le site alors pourquoi ne pas leur proposer de la bonne musique », résume-t-il.

Parmi la vingtaine de microbrasseries qui prendront part à l’édition 2019, huit étaient absentes l’an dernier. Les micros qui seront présentes, cette année, proviendront à nouveau des quatre coins du Québec.

Outre les microbrasseries, des entreprises agroalimentaires diverses offriront leurs produits, pizzas, fromages, charcuteries et autres, aux participants au festival.

« Même si on a du succès, on veut garder le festival intime. On pourrait peut-être avoir 72 microbrasseries, mais on préfère se limiter pour permettre à tout le monde de goûter à tout ou presque sans que ça devienne un problème par la suite. »

Les travaux

Conseillère en marketing à la station Mont Orford, Valérie Collette tente de se faire rassurante lorsqu’on lui demande quel sera l’impact des travaux en cours, au centre de ski, sur le festival Grande coulée.

« Le festival sera déplacé sur un site différent, près de la base de la remontée hybride, cette année. Tout sera disposé de manière à ce que ce soit agréable pour les gens. En plus, les pistes redeviendront accessibles pour la randonnée pédestre juste à temps pour l’événement », explique Mme Collette.

Rappelons que la station Mont Orford a récemment annoncé des investissements dépassant 10 millions $. Ses dirigeants prévoyaient l’amélioration du système d’enneigement du centre de ski, l’agrandissement du chalet au pied du mont Orford et la création d’une nouvelle « aire événementielle ». La presque totalité du domaine skiable est fermé aux randonneurs présentement en raison des travaux entrepris.