Le bâtiment qui abritera la Brasserie 11 comtés, situé sur le chemin Pope à Cookshire-Eaton, est presque complété. L’équipement brassicole suivra au cours des prochains mois, alors que l’entreprise devrait être en mesure de servir ses dix variétés de bières dès la fin juin.

La Brasserie 11 comtés bientôt ouverte

La construction du bâtiment abritant la Brasserie 11 comtés sera complétée d’ici deux semaines à Cookshire-Eaton, alors que le projet dans son ensemble verra le jour à la fin juin, quand l’équipement brassicole sera arrivé à bon port. Un éventuel partenariat pourrait même venir bonifier l’offre de la brasserie, alors que des détails seront dévoilés au cours des prochaines semaines.

Le projet d’envergure, qui est au cœur des conversations depuis plusieurs mois dans l’ensemble du Haut-Saint-François, progresse rondement. Selon le président de la brasserie, Sébastien Authier, la structure est en voie d’être complétée sous peu. « La construction du bâtiment va être finie d’ici deux à trois semaines », fait-il savoir d’entrée de jeu. « Il manque quelques éléments de finition à ajouter sur les façades extérieures de la structure, après quoi on va pouvoir concentrer nos énergies sur l’aménagement paysager du terrain. »

La Brasserie 11 comtés ne pourra cependant pas ouvrir dès la fin des travaux en raison de problèmes avec les fournisseurs d’équipements brassicoles. « On est sans nouvelles de notre fournisseur depuis quelque temps, ce qui complique un peu les choses, mais on a assuré nos arrières assez rapidement pour pouvoir produire de la bière ici dès cet été. On devrait être en mesure de finir d’installer la partie qui nous permettra de brasser notre propre bière à partir de la fin juin », annonce fièrement le président, confiant que cette embûche ne retardera pas le début des opérations. Une dizaine de variétés différentes devraient être brassées au moment de l’ouverture.

Différents formats envisagés

Au moment où le projet fut initialement élaboré, la brasserie était strictement désignée à produire de la bière ainsi qu’à en faire la vente. Au fur et à mesure que les rénovations ont progressé, des promoteurs ont fait connaître leur intérêt à venir bonifier le produit final. « Depuis l’annonce initiale, on a reçu plusieurs offres de promoteurs intéressés à travailler en partenariat avec nous », confirme M. Authier, cofondateur du Boquébière de Sherbrooke. « On ne peut rien confirmer encore, mais un volet supplémentaire pourrait venir s’ajouter à notre entreprise. Plusieurs personnes nous demandent si on va pouvoir manger sur place et s’il y aura des visites de la brasserie. On ne peut rien annoncer pour l’instant, mais une annonce sera faite sous peu. Une chose est sûre, on produira de la bière sur place que les visiteurs pourront acheter ainsi que de la marchandise à l’effigie de l’entreprise. »