Jacques Dostie, président de la Maison La 5e Saison, organisme de Lac-Mégantic offrant des soins palliatifs pour les MRC du Granit et du Haut-Saint-François, fait état de la décision de son conseil d’administration d’offrir bientôt le service d’aide médicale à mourir. Il est entouré de Dominique Bilodeau, coordonnatrice des soins, Dre Kathleen Dulac et Dre Virginie Audet-Croteau, toutes deux co-directrices des soins médicaux de la Maison.
Jacques Dostie, président de la Maison La 5e Saison, organisme de Lac-Mégantic offrant des soins palliatifs pour les MRC du Granit et du Haut-Saint-François, fait état de la décision de son conseil d’administration d’offrir bientôt le service d’aide médicale à mourir. Il est entouré de Dominique Bilodeau, coordonnatrice des soins, Dre Kathleen Dulac et Dre Virginie Audet-Croteau, toutes deux co-directrices des soins médicaux de la Maison.

La 5e Saison donnera accès à l’aide médicale à mourir

LAC-MEGANTIC – Le conseil d’administration de la Maison La 5e Saison, de Lac-Mégantic, qui offre des soins palliatifs s’adressant aux populations des MRC du Granit et du Haut-Saint-François, a décidé à l’unanimité de rendre accessible l’aide médicale à mourir à ses résidents qui en feront la demande. Une décision prise en collaboration avec l’équipe médicale qui chapeaute l’organisme.

«Nous offrirons maintenant la possibilité à tous les résidents qui en émettent la volonté de recevoir l’aide à mourir en nos murs. Il était important pour nous de nous pencher sur la question, cinq ans après l’adoption de la Loi 2 sur les soins de fin de vie», a déclaré le président du conseil d’administration de l’organisme, Jacques Dostie.

Ce dernier admet que cette décision survient après de nombreuses discussions, des consultations auprès de plusieurs intervenants et une réflexion des membres de son c. a.

«Nous avons appuyé notre décision sur deux éléments fondamentaux, soit l’aide médicale à mourir qui s’inscrit dans notre mission de respecter la volonté et la dignité de nos résidents, et la seconde, de toujours garder le résident au cœur de nos actions.»

Il a rappelé que les patients pourront faire leur choix pour vivre sereinement les derniers moments de leur vie. Ont également été pris en considération le fort consensus social autour de cette question, alors que les médias et les familles témoignent de leurs expériences et de la valeur de ce processus de fin de vie.

La Dre Virginie Audet-Croteau, médecin spécialiste en soins palliatifs, qui est co-directrice des soins médicaux de la Maison avec sa collègue Dre Kathleen Dulac, a spécifié que «cette décision a été mûrement réfléchie et vient en réponse à l’accompagnement que nous effectuons déjà en centre hospitalier (de Lac-Mégantic). La Maison est un lieu important où les résidents font le choix de terminer leur vie et maintenant pourront le faire de la manière dont il le souhaite.»

Pour sa part, la coordonnatrice des soins à la Maison La 5e Saison, Dominique Bilodeau, a dit souhaiter «offrir de la formation tant à notre personnel médical soignant, ainsi qu’à nos bénévoles. Nous devons nous approprier de nouveaux protocoles en lien avec la mise en œuvre de l’aide médicale à mourir et élaborer les politiques et moyens de communication afin de bien informer notre clientèle. Notre priorité est d’intégrer ces nouvelles pratiques dans le respect du résident et de sa famille.»

«Nous espérons que ce soin sera disponible d’ici la fin du premier trimestre 2020, car il importe à toute l’équipe d’intégrer ces nouvelles pratiques. La Maison La Cinquième Saison se donne le temps nécessaire pour la mise en œuvre de ce nouveau service», a écrit dans son communiqué le directeur général, Richard Michaud.