À moins d’un revirement inattendu, des travaux d’importance seront effectués au centre-ville de Magog au cours des prochains mois.

La 2e tentative de travaux au centre-ville de Magog semble la bonne

Les soumissions obtenues par la Ville de Magog pour les travaux prévus au centre-ville ont rassuré bon nombre d’intervenants du milieu. Plusieurs ont maintenant davantage confiance que le chantier s’amorcera bel et bien le printemps prochain, tel que planifié.

« Les résultats de l’appel d’offres sont une bonne nouvelle parce que les prix dévoilés correspondent à ce que la Ville de Magog veut payer. D’ailleurs, ces travaux ne pourront pas être remis continuellement. Je crois que c’est important de les faire dès cette année. Un nouveau report déplairait aux propriétaires de commerces », déclare Alain Vanden Eynden, un commerçant du centre-ville et ancien conseiller municipal à Magog.

À lire aussi: 

Centre-ville de Magog : les travaux réalisés dès le printemps?

M. Vanden Eynden est néanmoins conscient qu’il demeure une part d’incertitude parce que la municipalité n’a pas encore vérifié la conformité des trois soumissions qui lui ont été acheminées et dont les coûts varient entre 11 253 221 $ et 17 733 479 $. La municipalité choisira la moins élevée des soumissions « conformes ».

Quoi qu’il en soit, le chocolatier souligne l’importance pour les commerçants de savoir, dès les premiers mois de l’année, quand s’amorceront les travaux. « Des magasins doivent prévoir de l’inventaire et, étant donné que les ventes risquent de diminuer durant le chantier, c’est bon qu’ils soient informés tôt », explique-t-il.

Alain Vanden Eynden a l’intention de collaborer étroitement avec les autorités pendant la durée du chantier. Et il croit que tous les acteurs du dossier auraient avantage à travailler ensemble étroitement au cours de la phase de réalisation.

« Si on veut minimiser les impacts du chantier, la collaboration sera cruciale. Je sais que le comité de revitalisation fait de gros efforts de ce côté. Mais les commerçants auront aussi un rôle à jouer pour que ça se passe le mieux possible. »

Pelletier satisfaite

Représentant le secteur du centre-ville, la conseillère municipale Nathalie Pelletier se montre pour sa part très satisfaite des soumissions reçues par la Ville de Magog. « Je suis contente des prix. L’ingénieur au dossier, Michaël Laguë, a fait un excellent travail. Je pars positive avec l’idée que le plus bas soumissionnaire sera conforme », lance-t-elle.

Mme Pelletier est d’autant plus heureuse qu’elle considère que la Ville « n’avait pas le droit à l’erreur ». L’échec du premier appel d’offres lié à ce projet a provoqué une certaine onde de choc et la municipalité ne souhaite pas revivre ce scénario.

« Ça va rassurer les gens de savoir que ça évolue dans le bon sens. Pour les commerçants, c’est intéressant d’apprendre que, pour le moment, ça se passe bien avec le nouvel appel d’offres », fait valoir celle qui préside le comité de revitalisation du centre-ville de Magog.

Les coûts

La Ville a prévu dépenser jusqu’à 22,4 M$ pour rajeunir son centre-ville durant les mois à venir. Cette somme inclut un montant de 2,5 M$ pour parer à des « imprévus ». Une longue portion de la rue Principale sera reconstruite. On entend de plus enfouir dans le sol les fils accrochés aux poteaux en bordure du tronçon de rue ciblé.

Pour assumer les coûts du projet, la Ville puisera un total de 8,4 M$ dans ses coffres. Elle devrait également recevoir une subvention qui approchera le million de dollars et effectuer un emprunt d’environ 13 M$.

Par ailleurs, la municipalité débloquera une somme de 300 000 $ qui servira à mettre en œuvre des mesures d’atténuation. Plus de détails seront dévoilés à ce sujet prochainement, mais la mise en place d’une navette, la création de stationnements incitatifs et l’organisation d’activités diverses sont envisagées.