Isabelle Quirion et son fils William.

Intimidation à l'école St-Étienne: l'agresseur change d'école

La Commission scolaire des Chênes (CSDC) a confirmé, lundi, qu'elle avait changé l'agresseur du petit William d'école.
« Les deux enfants ne sont plus en contact, ils ne sont plus dans la même école. L'élève en cause bénéficie d'un encadrement correspondant à ses besoins, qui est offert dans un autre établissement », affirme le directeur des communications de la CSDC, Bernard Gauthier.
Cette nouvelle a eu de quoi réjouir la mère de l'enfant violenté, Isabelle Quirion. Cette dernière cherchait ses mots afin de décrire son soulagement.
« Je suis vraiment super contente pour William et pour toute notre petite famille. C'est une victoire pour les jeunes qui se font intimider, ça démontre qu'ils n'ont pas à se cacher, qu'ils doivent s'affirmer. Je sens que ça va faire bouger les choses pour plusieurs autres familles », souhaite-t-elle.
Mme Quirion et son fils doivent rencontrer la famille de l'enfant mis en cause, ainsi que des représentants de la Commission scolaire et de la Sûreté du Québec au cours de la journée de mardi afin de faire le point sur la situation.
Rappelons que le petit William, qui était victime de menaces et de gestes violents depuis quatre ans, a été victime d'un assaut cinglant, le 7 octobre dans la cour de l'école Saint-Étienne à Drummondville. Il a été frappé violemment à la tête, ce qui a nécessité qu'il soit transporté à l'hôpital. On craint qu'il ait été victime d'une commotion cérébrale.