Carl Durand a réglé une série de vols et de fraudes devant le tribunal au palais de justice de Sherbrooke.

Il volait sa mère pour payer sa drogue

La consommation de stupéfiants est à l’origine d’une série de vols et de fraude commis dans le Haut-Saint-François en 2017.

Carl Durand d’East Angus a plaidé coupable à huit accusations de vol et de fraude, mardi, devant la juge Claire Desgens de la Cour du Québec au palais de justice de Sherbrooke.

Les traces de sang laissées sur les lieux de deux vols à East Angus et Bury ont permis d’étayer la preuve pour deux introductions par effraction qu’il a reconnues.

Le 10 septembre 2017, il a fracassé la fenêtre puis débarré la porte du club de golf de Bury. Surpris par le système d’alarme, il n’a pas eu le temps de voler quoi que ce soit, mais il a causé pour environ 300 $ de dommages.

C’est le sang d’une blessure qui a permis de le relier à ce vol à partir de son ADN.

Des traces de son profil génétique provenant encore une fois d’une blessure qu’il s’est infligée au pub Central d’East Angus en novembre 2017 ont permis de le relier à un autre vol.

Durand était resté à l’intérieur du bar après les heures d’ouverture le 19 novembre 2017.

Il a réussi à désarmer le système d’alarme avant de voler le coffre-fort, l’argent des caisses et de la table de billard. Il a aussi tenté de voler le guichet automatique.

Le montant de ce vol a été établi à près de 8000 $.

Carl Durand est même descendu aussi bas que voler son demi-frère et sa mère.

Entre le 26 août et le 22 septembre 2017, Carl Durand a volé des métaux à l’arrière du commerce de son demi-frère. Il a avoué les avoir revendus pour un montant oscillant de 3000 $ à 4000 $.

Le 15 septembre 2017, Durand s’est présenté chez sa mère avec camionnette pour y voler pour 2100 $ d’objets. Il les a revendus à un prêteur sur gages la journée même.

L’homme de 25 ans a aussi reconnu avoir utilisé un chèque en blanc qui ne lui appartenait pas. Durand avait volé un chèque en blanc à une entreprise. Un chèque suspect de 943 $ avait été fait. Ce vol lui a été attribué.

Durand a sévi dans une épicerie IGA où il a acheté du lait avec un chèque de 281 $. La différence lui a été remise, mais le chèque était frauduleux.

Un rapport présentenciel sera confectionné dans cette affaire. Durand a cessé toute consommation de cocaïne depuis les événements et a changé de mode de vie.

Les observations sur la peine se dérouleront le 23 mai prochain.

C’est Me Michel Dussault qui assure la défense de l’accusé, alors que Me Geneviève Crépeau représente le ministère public.