Le futur édifice sera construit sur la rue Principale Ouest au coin de la rue Deragon.
Le futur édifice sera construit sur la rue Principale Ouest au coin de la rue Deragon.

«Hub innovation» verra le jour au centre-ville de Magog

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Un nouveau bâtiment verra le jour au centre-ville de Magog pour accueillir des entreprises des technologies de l’information et des communications (TIC).

C’est l’organisme Magog Technopole qui porte ce projet de 6 M$ afin d’offrir un nid aux jeunes start-ups technos qui viennent s’établir dans la région. Le futur édifice de 1160 mètres carrés (12 500 pieds carrés) sur deux étages en plus du rez-de-chaussée sera construit sur la rue Principale Ouest au coin de Deragon.

Le chantier du « Hub innovation » se terminera au cours de l’été 2021 et les entreprises pourront y aménager dès le mois de septembre 2021, annonce l’organisme.  

Après dix ans d’existence, « Magog Technopole c’est d’abord et avant tout un écosystème entrepreneurial de 75 entreprises en TIC qui forment une communauté dynamique », explique André Métras, directeur général de Magog Technopole. 

« Notre plus grande fierté, en tant qu’organisme, est de voir des entreprises membres de la communauté travailler ensemble pour développer des produits et des solutions novatrices dans plusieurs filières dont le tourisme, le manufacturier et la santé. »  

André Métras

Le nouveau Hub Innovation se voudra un environnement propice où les start-ups pourront croître et se développer avec un accompagnement personnalisé, note M. Métras. 

« L’incubateur de Magog Technopole est pensé pour que les jeunes entreprises en TIC puissent briser l’isolement et prendre leur envol », ajoute son directeur général. 

Précisons que le nouveau bâtiment sera construit sur le terrain laissé vacant à la suite de l’important incendie survenu le 16 octobre 2018 à cet endroit.

Depuis, un autre bâtiment est sorti de terre au coin des rues Principale Ouest et Dufault.

Magog Technopole souhaite une présence accrue de ces partenaires financiers et autres dans le Hub. On envisage d’y aménager un « Espace citoyen » afin de présenter et de tester des solutions technologiques, souligne-t-on dans un communiqué de presse.

Les entreprises qui viendront s’installer dans le Hub Innovation bénéficieront d’un édifice à la fine pointe de la technologie avec une salle de serveurs et l’internet ultra rapide et « un environnement dur à battre », plaide André Métras. 

« Le lac Memphrémagog est à cinq minutes de marche en traversant un centre-ville fraîchement refait. Le mont Orford et le Parc national du Mont-Orford sont à dix minutes de voiture sans compter toutes les pistes cyclables et les activités qui se déroulent à Magog », dit-il.

En 2019, les entreprises de la communauté de Magog Technopole représentaient un chiffre d’affaires combiné de 43 M$, pour une masse salariale de 20 M$. « La ville soutient cette dernière à la hauteur de 275 000$ par année et s’est engagée à soutenir la croissance de ce secteur d’activité économique qui a fait ses preuves jusqu’à maintenant en créant près de 500 nouveaux emplois et attiré des investissements de 16 M$ en recherche et développement », explique pour sa part la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.

Magog Technopole envisage d’y aménager un « Espace citoyen » afin de présenter et de tester des solutions technologiques.

Mission économique au Benelux

Par ailleurs, du 7 au 11 décembre, la Ville de Magog et Magog Technopole participeront à une mission économique qui les amènera virtuellement sur le territoire du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg). Cette mission est offerte exclusivement aux membres de Magog Technopole.

En plus des rencontres avec des autorités politiques municipales et des partenaires de développement économique, des activités de réseautage permettront aux entreprises magogoises de découvrir des compagnies innovantes, d’analyser des occasions d’affaires dans les pays du Benelux et d’envisager d’éventuels partenariats.

Par cette mission, la mairesse Vicki-May Hamm souhaite établir des liens de collaboration dans le but d’attirer des investissements étrangers. « Il s’agit d’une vitrine exceptionnelle pour faire rayonner nos entreprises œuvrant dans le secteur des technologies de l’information et des communications tout en leur permettant de poursuivre leur croissance de façon innovante », déclare-t-elle.