Pour plusieurs familles, la soirée de l’Halloween ne serait pas aussi excitante sans la visite au Manoir Beechmore.

Horreur festive à Canton de Cleveland [VIDÉO]

Le parcours incroyable du Manoir Beechmore, mis en place spécialement pour l’Halloween, a une fois de plus épaté les visiteurs mercredi soir. Le propriétaire de l’endroit, Louis-Philippe Hébert, s’est lui-même investi dans la bonification des décorations tout comme de l’animation. La grande nouveauté de cette année était la présentation d’une chorégraphie effectuée sur la musique de Thriller de Micheal Jackson par les Ballets classiques de Richmond.

La pluie n’a pas freiné l’ardeur de la dizaine de danseurs venus s’exécuter dehors, au beau milieu de l’univers de cette fête d’automne. « J’ai raccourci la chorégraphie originale pour la rendre plus accessible, plus facile à danser. L’originale comprend des mouvements recherchés et propres à Michael Jackson. Ils sont plus complexes à effectuer », explique Cynthia Pigeon, fondatrice des Ballets de Richmond, visiblement heureuse du résultat.

Déguisée en sorcière, la metteure en scène et danseuse a dirigé sa troupe ainsi que les figurants présents dans le parcours d’animation afin d’organiser un genre de marche de zombies. « L’an prochain, on essaiera de modifier l’espace pour y intégrer de petites prestations sporadiques ainsi qu’une plus importante chaque heure, par exemple », souhaite Louis-Philippe Hébert.

« Tout simplement génial! »

Pour plusieurs familles, la soirée de l’Halloween ne serait pas aussi excitante sans la visite au Manoir Beechmore. C’est le cas d’Émilie de Richmond venue avec ses trois enfants. « C’est tout simplement génial! On a bien aimé la licorne et le loup-garou posté à la fin. Les figurants nous ont quand même fait un petit peu peur », affirme-t-elle.

« Chaque année, il y a quelque chose de nouveau. C’est un évènement auquel on participe depuis quatre ans », mentionne Jessica de Cleveland accompagnée de son conjoint Patrick et de ses enfants de 6 et 4 ans.

« C’est un must! Après la tournée pour amasser des bonbons, on vient au Manoir pour voir tout le travail et les ajouts que le propriétaire a décidé d’étaler sur son terrain », explique Dominic de Richmond, venue terminer la soirée avec sa fille accompagnée de deux de ses amies.

Louis-Philippe Hébert était d’ailleurs très heureux du nombre de visiteurs présents cette année. Environ 500 sacs de bonbons ont été fabriqués. « En semaine, on compte environ 1500 visiteurs. Quand la fête a lieu pendant la fin de semaine, c’est le double. J’organise cette soirée depuis 10 ans et l’évènement grossit chaque année. Je suis victime de mon succès! », mentionne celui qui entame l’organisation de la soirée dès le début du mois d’octobre, mais commence à planifier la mise en scène plusieurs mois avant l’Halloween.