Jean-Guy Gingras, président du Comité de vigie de l’hôpital de Memphrémagog.
Jean-Guy Gingras, président du Comité de vigie de l’hôpital de Memphrémagog.

Hôpital de Magog: Gingras veut rencontrer le nouveau ministre de la Santé

MAGOG — Le président du Comité de vigie de l’hôpital de Memphrémagog, Jean-Guy Gingras, invite le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, à venir rencontrer les membres de son groupe comme l’avait fait sa prédécesseure, Danielle McCann, l’automne dernier, et l’incite à poursuivre la réflexion amorcée par celle-ci relativement à la gouvernance locale dans le réseau de la santé.

M. Gingras a adressé une lettre à M. Dubé, ces derniers jours, afin de lui « souhaiter la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions et lui indiquer les attentes de la population de la MRC Memphrémagog ».

« Il faudra un patron pour dire aux dirigeants du réseau que les choses doivent changer. Le nouveau ministre vient du secteur privé et ça fera sûrement en sorte que les décisions se prendront relativement vite. Un groupe de travail avait été mis en place à Québec pour analyser la question de la gouvernance locale, mais la COVID a tout arrêté. Il est temps de repartir la machine maintenant », dit M. Gingras.

Après avoir interrompu ses activités pendant trois mois, soit de la mi-mars à la mi-juin, le comité de vigie a repris ses travaux en recourant aux «technologies de vidéoconférence».

La reprise des activités du groupe de pression a coïncidé avec la mise en place de la nouvelle politique concernant le stationnement de l’hôpital de Magog. Celle-ci répondrait « positivement aux attentes du CVHM avec ses deux heures d’utilisation gratuites et un tarif maximum de 7 $ par jour ».

Par ailleurs, les membres du comité profitent de l’occasion pour souligner le dévouement, pendant la crise actuelle, du personnel de l’hôpital, du CHSLD et du CLSC, de même que de toutes les personnes proches aidantes de notre population d’aînés ayant besoin de soutien.

Le Comité de vigie hôpital Memphrémagog est formé d’élus de la MRC Memphrémagog et de diverses municipalités, de professionnels de la santé, d’usagers et de citoyens préoccupés par la qualité des soins dispensés localement. 

Il a été mis en place considérant qu’on craignait un réduction des services à l’hôpital de Magog, entre autres pour les aînés, dans la foulée de la réorganisation orchestrée dans le réseau de la santé par le Parti libéral du Québec et l’ex-ministre Gaétan Barrette il y a quelques années.