On a dévoilé une plaque qui sera installée à l'entrée du département, en présence de Lucie Comeau, directrice des études, de Solange Garceau-Meunier, de ses fils Jacques, Pierre et Jean, et de la coordonnatrice du département de métallurgie, Linda Neault.

Honoré à titre posthume

Dans le domaine de la métallurgie, Richard Meunier a été un pilier, un innovateur, un... fondateur. Vendredi, la direction du Cégep de Trois-Rivières ainsi que ses anciens étudiants et collègues ont procédé, à titre posthume, à l'inauguration du Centre Richard-Meunier ¿ soit l'espace occupé par le centre d'examens pratiques en essais non destructifs du département de métallurgie au pavillon des sciences du Cégep de Trois-Rivières.
La cérémonie s'est déroulée en présence de Solange Garceau-Meunier et de ses trois fils, Pierre, Jean et Jacques.
C'est ce dernier qui a pris la parole au nom de la famille. «Nous sommes émus par cet hommage rendu à notre père, et cela pour trois raisons. D'abord, parce que c'est un honneur pour mon père. Ensuite, parce que mes frères et moi sommes tous les trois diplômés du Cégep de Trois-Rivières. Mais aussi parce que le souvenir d'avoir passé des samedis et des dimanches à accompagner notre père dans ce département est encore très présent. Mon père était un passionné. Notre famille est donc très touchée de la reconnaissance que le Cégep porte au travail qu'il a accompli», a dit Jacques Meunier.
La passion
Linda Neault, coordonnatrice du département de métallurgie, a été une étudiante de M. Meunier et une collègue. «On peut le considérer à juste titre comme le bâtisseur de ce département. C'est lui qui, en 1961, avait écrit au ministère de la Jeunesse, qui supervisait le domaine de l'éducation au Québec, pour qu'on ouvre un département de métallurgie à l'École technique. Il a poursuivi son travail ici au Cégep», disait-elle.
La directrice des études du Cégep, Lucie Comeau, a aussi rendu un hommage bien senti à la mémoire de Richard Meunier. «C'est une grande fierté pour le collège de reconnaître l'ensemble des réalisations de Richard Meunier et de lui rendre hommage pour sa contribution au développement de la métallurgie et à son rayonnement à travers le Québec et même outre frontières», a-t-elle confié.
M. Meunier a oeuvré au centre qui porte aujourd'hui son nom de 1971 à 2001, l'année de son décès.
En 1988, à la suite de son travail acharné, le département de métallurgie du Cégep de Trois-Rivières est devenu le premier centre francophone d'examens pratiques en essais non destructifs au Canada.
Il est toujours le seul centre bilingue de formation d'examens en essais non destructifs autorisé par l'Office des normes générales du Canada.