Grippe: absentéisme «élevé» dans les écoles

Le taux d’absentéisme dans les écoles de Sherbrooke et de la région estrienne est «assez élevé», selon la Direction de la Santé publique de l’Estrie.

«Plusieurs éclosions de maladies infectieuses de toutes sortes» sont en cause, selon une lettre envoyée aux parents de La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) et dont La Tribune a obtenu copie.

Les mesures de prévention et de contrôle des infections ont été rehaussées, assure le document. «Afin de diminuer les risques de propagation des maladies infectieuses, les principales actions sont l’hygiène des mains et l’hygiène respiratoire», énumère-t-on. 

On demande aux parents de consulter des documents fournis et de sensibiliser les jeunes à l’importance de l’application de ces mesures.

Habituellement, une quinzaine d’écoles signalent des éclosions du genre durant la période hivernale en Estrie Cette année, on a atteint 25 écoles, souligne Alain Poirier, directeur de la Santé publique. 

«Nous avons lancé un avis à la suite de demandes de parents», dit-il.

«Mais les consignes habituelles demeurent, celles du lavage des mains.» 

Pour signaler une absence, on doit mentionner si le jeune souffre de toux, de fièvre, de diarrhée, etc., et s’il a reçu un diagnostic médical. 

«Ça peut nous aider à mieux cibler les interventions», note M. Poirier.

«On ne sait pas si nous avons atteint le sommet de la saison de la grippe. Est-ce qu’on va atteindre 30 écoles? On sait quand on a atteint le sommet à la fin de la saison.»

Du côté de la CSRS, on dit ne pouvoir inventorier toutes les absences des écoles individuellement. Par contre, pour le primaire, on sait que le un taux d’absence globale était de 10 % lundi matin, pour différentes raisons comme des vacances, des activités sportives et la maladie. Celui de mardi matin n’avait pas encore été recensé. 

Habituellement, le taux d’absence se situe autour de 5 %, ajoute-t-on.

Selon le site Index Santé, le taux d’occupation dans les urgences de Sherbrooke  était élevé mardi avant-midi.  Il se situait à 168 % à l’hôpital de Fleurimont du CIUSSS de l’Estrie – CHUS. La pression était moins forte à l’Hôtel-Dieu, où le taux se situait à 118 %.

À Magog, au milieu de l’avant-midi, on affichait un taux de 129 % à l’urgence du CSSS de Memphrémagog.