Grève évitée dans les CPE Fafouin et Pleine Lune

La grève est évitée aux CPE Fafouin et La Pleine Lune. Une entente de principe est intervenue entre l’Association patronale nationale des CPE (APNCPE) et le Syndicat des travailleuses et des travailleurs des centres de la petite enfance de l’Estrie (STTCPEE–CSN) pour le renouvellement de la convention collective.

L’entente de principe concerne 12 CPE représentés par l’instance syndicale, dont Fafouin, La Pleine Lune et le CPE Jeunestrie. Il ne restait que ces 3 CPE où des différends persistaient entre les parties patronale et syndicale.

Lire aussi:  Menace de grève générale illimitée pour deux CPE

Le syndicat avait annoncé, mercredi, que les travailleuses de La Pleine Lune et de Fafouin avaient obtenu un mandat de grève générale illimitée. Les points qui achoppaient concernaient des affaires locales, comme l’organisation du travail. L’entente de principe sera soumise à un vote. La date n’est pas encore déterminée, mais le syndicat espère vers la fin juin, commente la présidente du STTCPEE-CSN, Stéphanie Vachon. Les termes de l’entente de principe seront dévoilés aux membres dans les prochaines semaines dès que les textes finaux auront été rédigés.
« Les derniers pourparlers en présence de la conciliatrice ont dénoué l’impasse entre les parties », fait-elle valoir. Une rencontre avait lieu jeudi matin.
« On est très satisfait. C’est mission accomplie pour nous. La mobilisation de nos membres a aidé. Dans l’ensemble, négocier les 35 CPE, ça nous a pris presque deux ans », souligne-t-elle.
L’Estrie est la deuxième région membre de l’Association patronale nationale des CPE (APNCPE) à conclure une entente après la Montérégie, a précisé l’APNCPE par voie de communiqué.
« Nous sommes très heureux d’être parvenus à cette entente de principe et que le tout ait été négocié au niveau régional. Nous sommes d’avis que cette entente est équitable et satisfaisante pour les deux parties qui ont accepté de faire certaines concessions, tout en ayant à cœur la qualité des services », a commenté la porte-parole de l’APNCPE, Chantal Bellavance.
Le STTCPEE-CSN compte 35 CPE et regroupe plus de 850 travailleuses.