Grâce à un défibrillateur: la SQ et les ambulanciers célèbrent une vie sauvée

C'est tout un événement qu'ont souligné lundi midi des représentants de la Sûreté du Québec (SQ) et de la MRC du Granit ainsi que des ambulanciers de Lac-Mégantic, qui ont participé à sauver un homme en détresse cardiaque, le 3 octobre 2016.
Rappelons d'abord les faits. Les agents de la SQ Marie-Pier Paquette et Jean Blais ont été appelés sur les lieux du logement d'Isabelle Cormier et Frédéric Lafrenière, 41 ans, ce dernier étant en arrêt respiratoire. Son épouse, qui avait demandé à son voisin d'appeler d'urgence au 911 pour de l'aide, faisait déjà un massage cardiaque.
L'agente Paquette ayant un défibrillateur externe automatisé (DEA) dans son auto-patrouille, elle a effectué le protocole, soit l'administration de chocs salvateurs et un massage cardiaque à quelques reprises, jusqu'à l'arrivée des ambulanciers Claude Plante et Jérôme Boulanger, qui ont pris la relève. Une chaîne d'intervention assez longue, car elle a pris plus de 20 minutes. Effectuée dans les règles de l'art, elle a permis de sauver la vie de M. Lafrenière.
Chacun a rendu un témoignage émouvant lors de la conférence de presse de lundi midi.
M. Lafrenière n'ayant pas d'antécédents de santé connus, comme le diabète ou une faiblesse cardiaque, les ambulanciers n'avaient pas d'indications sur la cause de son état de santé. L'excellente prise en charge à l'urgence du centre hospitalier de Lac-Mégantic a également été évoquée.
L'urgentologue du CIUSSS de l'Estrie - CHUS, le Dr Wayne Smith, a souligné comment tous ces intervenants de la communauté de Lac-Mégantic avaient eu rapidement les bons réflexes et donné les meilleurs efforts pour sauver la vie du quarantenaire.
« Il n'y a pas de meilleure illustration d'une communauté qui s'est prise en mains. Faire un massage cardiaque, cela étire le temps et fait toute la différence vers une survie et le maintien d'une excellente qualité de vie, c'est ce qui est le plus important. Cela dépend beaucoup d'une réponse rapide et communautaire lors de l'arrêt cardiaque », a insisté le Dr Smith.
Il a recommandé à toute la population d'installer sur son téléphone intelligent une application, disponible gratuitement dans l'App Store, qui s'intitule DEA Québec, et qui permet de localiser rapidement 1000 DEA partout au Québec. Avoir accès à un DEA, c'est la deuxième plus importante opération à effectuer quand une occasion se présente de sauver quelqu'un victime d'un arrêt cardiaque, après l'appel à loger au 911.
Un projet pilote à la SQ est déjà en marche pour doter tous les postes d'un appareil DEA, depuis l'été 2013. L'obtention de 2000 DEA est visée pour en doter aussi toutes les autos-patrouilles.
Dans le passé, à la polyvalente Montignac et au Centre sportif Mégantic, des formations gratuites en DEA, du programme Héro en Trente, ont permis de former plus de 1100 personnes pour l'utilisation du DEA. Toutes les municipalités de la MRC du Granit sont dotées d'au moins un de ces appareils.