Samedi après-midi, à l'Abbaye de Saint-Benoit-du-Lac, l'abbé André Laberge a présidé les funérailles de l'ingénieur et politicien Roger Nicolet.

Funérailles de Roger Nicolet: dernier hommage à un «homme d'action»

Roger Nicolet aura eu droit à des funérailles dignes de ses nombreux accomplissements, samedi à l’Abbaye de Saint-Benoit-du-Lac. Après l’encensement du parcours professionnel de cet ancien maire d’Austin, ancien préfet de la MRC de Memphrémagog et ingénieur reconnu mondialement, ce fut au tour des nombreux enfants à qui il légué une partie de sa flamme de lui rendre hommage.

Enveloppés par moments par le pur son d’un violoncelle, puis par les nobles chants des moines, les invités ont surtout entendu l’émotion qui régnait chez les proches de M. Nicolet. Ses deux filles, Viviane et Jannick, ont partagé la fierté qu’elles ont éprouvé de voir leur père notamment à la tête de l’Ordre des ingénieurs du Québec et d’importantes commissions, telles que celles sur les inondations au Saguenay en 1996 et sur la tempête de verglas de 1998. Mais pour elles, il représentait beaucoup plus.

À lire aussi : L'ancien préfet Roger Nicolet s'éteint

Orford musique salue la mémoire de Roger Nicolet

« C’était aussi un homme d’action, a confié Viviane. Il voulait aider concrètement les gens. La communauté autour de lui. C’est ça qui a été le moteur de son action dans le monde municipal, et c’est pour cette facette de sa vie qu’il a touché le plus de gens. Les témoignages sont unanimes : un homme digne, imposant, une force rapide, un homme apprécié de tous, et malgré tout, un homme simple. »

« Ce retour en arrière sur sa longue et fructueuse carrière est touchant, mais aussi bouleversant pour nos, ses enfants, qui l’ont surtout connu comme Papa », a-t-elle renchérit avant d’évoquer la marquante acquisition de la ferme familiale par M. Nicolet, en 1970, où celui-ci s’est notamment consacré à sa passion pour l’élevage de chevaux.

« Nous nous sommes bien épanouis dans cette campagne, été comme hiver, a-t-elle prononcé au nom des huit enfants qui constituaient la famille recomposée de M. Nicolet et de sa dernière conjointe, Monique Corby. Papa nous amenait pour de longues promenades à cheval. Il ne nous a perdus qu’une seule fois! »

« Papa, tu aimais planter les chênes, a ajouté Jannick. Ceux que tu as planté il y a 50 ans sont majestueux aujourd’hui. C’est la meilleure image qu’on puisse conserver de toi. Un arbre grandiose, solide et protecteur. »

Au nom des onze petits-enfants de M. Nicolet, Vincent Nicolet Grégoire a relaté quelques-uns des souvenirs qu’il conservera de son grand-père.

« Dans les dernières années, j’ai eu la chance de connaître une autre personne de toi. Ta force, ta résilience, mais surtout ta générosité », a-t-il formulé avec émotion à propos de son modèle, qui a pour lui joué le rôle de rassembleur dans la famille, tout en imposant un grand respect.

Son fils par alliance, Alain Deom, a à son tour livré un touchant témoignage de l’accompagnement personnel et professionnel que lui a apporté M. Nicolet. Apprendre à sa faire noble et « faire passer la société avant tout » font partie des grandes leçons que celui-ci lui a transmises.

Des vies marquées

Juste avant la cérémonie, qui était présidée par l’abbé André Laberge, La Tribune s’est entretenue avec Régis Bonneau, qui est passé par la firme de génie-conseil de M. Nicolet en tant que stagiaire en agronomie, en 1981. « Sans lui, je n’aurais pas mon fils », a confié celui qui est originaire du Saguenay, et qui, lors de son séjour, a rencontré l’Estrienne qui deviendrait sa première femme. Son fils, Jean-Tristan, était d’ailleurs à ses côtés pour les obsèques.

Les proches de M. Nicolet et leurs invités se sont réunis à la mairie d’Austin après la cérémonie.