François Bonnardel s'est vu confier l’important ministère des Transports dans le nouveau cabinet caquiste.

François Bonnardel nouveau ministre responsable de l’Estrie

QUÉBEC - Ce sera par la nouvelle configuration que pourrait prendre l’Estrie avec l’inclusion de Granby que passera sa représentation au conseil des ministres.

Le député de Granby François Bonnardel devient le nouveau ministre responsable de la région de l’Estrie.

Lire aussi: Parité au conseil des ministres de la CAQ [EN DIRECT] 

Un doublé pour la Mauricie, Donald Martel écarté

François Bonnardel se voit aussi confier l’important ministère des Transports par le premier ministre du Québec François Legault. Le 1er octobre dernier, il a été réélu sous la bannière de la CAQ pour un cinquième mandat consécutif.

M. Bonnardel a été élu pour la première fois en 2007 sous la bannière de l’Action démocratique du Québec. Comme pour les autres ministres, François Bonnardel a été accueilli par une ovation dans l’enceinte du Salon rouge de l’Assemblée nationale du Québec.

La députée de Brome-Missisquoi Isabelle Charest siégera aussi au conseil des ministres du gouvernement formé par la Coalition avenir Québec. Elle a été nommée ministre déléguée à l’Éducation.

Le premier ministre du Québec François Legault a été le premier à prêter serment avant que soit dévoilé son conseil des ministres paritaire. M. Legault a nommé 13 hommes et 13 femmes soit 26 ministres au conseil exécutif.

Comme de nombreux autres maires du Québec, le maire de Sherbrooke Steve Lussier est présent au Salon rouge de l’Assemblée nationale pour l’assermentation du conseil des ministres du gouvernement du Québec.

Les députés de l’Estrie de la CAQ Gilles Bélanger, André Bachand, Geneviève Hébert et François Jacques ont été ignorés par le premier ministre dans ce conseil des ministres composé par François Legault.

GOUVERNEMENT DE TOUS

Ce gouvernement c’est votre gouvernement. On va travailler de toutes nos forces. Si on est des millions à pour dans la même direction, tout est possible », croit M. Legault qui a cité René Lévesque en conclusion de discours en mentionnant « on forme quelque chose comme un grand peuple ».

« Je vois un sentiment de fierté d’avoir marqué l’histoire du Québec ensemble. C’est un conseil des ministres paritaire, formé à 50 pour cent de femmes de grande qualité, de grande compétence », signale M. Legault.

Outre Marguerite Blais et lui-même, tous les ministres n’ont jamais siégé au conseil exécutif.

« Cette équipe est spéciale par le nombre de ministres qui ne l’ont jamais été.

Je ne vois pas ça comme un désavantage. Le gouvernement du Québec a besoin de visages neufs qui font apporter un regard neuf. Je vous demande de mettre votre compétence au service des Québécois, au service du changement », estime M. Legault. Il estime que le Québec peut faire mieux sur le plan économique.

« Ça tombe bien. Nous avons une équipe économique de rêve. Je vous demande de mettre vos compétences au service de tous les Québécois pour enrichir toutes les régions du Québec », mentionne François Legault.

Le premier ministre a résumé les priorités du nouveau gouvernement caquiste en trois mots: éducation, économie santé.

« Je veux ajouter une sincère préoccupation pour les défis environnementaux. Nous avons bien reçu le message de la population durant la campagne. Nous allons travailler à la lutte aux changements climatiques de façon pragmatique.»

Le premier ministre a aussi confirmé qu’il entend réformer le mode de scrutin.

« On s’est engagé à interdire le port de signes religieux pour les employés de l’état en position d’autorité, nous allons respecter cet engagement », assure M. Legault.

Il a demandé à son conseil des ministres de gouverner pour l’adhésion du plus grand nombre. Il les a invités à aller sur le terrain prendre le pouls des Québécois dans toutes les régions du Québec.

« Nous ne ferons jamais l’unanimité. Il est hors de question de reculer devant les groupes de pression ou les premières petites secousses. Il ne suffit pas de décréter pour changer, il faut aller chercher l’adhésion du plus grand nombre. On ne forme par le gouvernement de la CAQ, On forme le gouvernement de tous les Québécois», assure le premier ministre qui veut avoir un gouvernement « proche du monde ».

Les députés caquistes Geneviève Hébert (Saint-François) Gilles Bélanger (Orford) étaient présents.

26 ministres

Le nouveau premier ministre du Québec, François Legault, a tenu parole, jeudi, en formant un premier cabinet de taille relativement modeste composé de 26 membres.

La députée de Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, devient vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique.

L'Éducation et l'Enseignement supérieur seront entre les mains de Jean-François Roberge (Chambly), un parlementaire expérimenté, issu du milieu de l'enseignement.

Il sera secondé par l'ex-athlète olympique Isabelle Charest, députée de Brome-Missisquoi, qui devient déléguée à l'Éducation.

M. Legault fait confiance à des recrues n'ayant aucune expérience politique pour chapeauter les portefeuilles stratégiques des Finances et du Développement économique: Éric Girard (Groulx), ancien trésorier de la Banque Nationale, prend les rênes des Finances, tandis que 

Pierre Fitzgibbon (Terrebonne), homme d'affaires et lui aussi un ancien banquier, aura la responsabilité de stimuler l'économique du Québec.

Le Développement économique régional est confié à la nouvelle députée de Côte-du-Sud, Marie-Ève Proulx.

Le secteur de la santé, qui accapare pratiquement la moitié du budget de l'État, sera entre les mains de Danielle McCann (Sanguinet), une ancienne gestionnaire du réseau ayant une formation de travailleuse sociale. Nouvelle venue en politique elle aussi, elle a dirigé l'Agence de santé et de services sociaux de Montréal.

Dans sa tâche, elle sera appuyée par Marguerite Blais (Prévost), qui devient ministre responsable des Aînés, un poste qu'elle avait déjà occupé dans le gouvernement libéral de Jean Charest, et du neuropédiatre et député de Taillon, Lionel Carmant, un proche de M. Legault et impliqué dans la CAQ depuis la fondation du parti. Il devient ministre délégué à la Santé et s'occupera surtout des troubles d'apprentissage chez les enfants.

L'assermentation des membres du nouveau gouvernement, formé par la Coalition avenir Québec (CAQ), a lieu ce jeudi après-midi au Salon rouge de l'Assemblée nationale, en présence de nombreux parents et amis.

Sans tarder, le cabinet Legault se mettra au travail, au cours d'une première séance du conseil des ministres tenue en fin d'après-midi, tout de suite après l'assermentation.

M. Legault est le 32e premier ministre du Québec.

- Avec La Presse Canadienne