Festival Grande coulée: une navette pour 2020 ?

MAGOG - Le festival Grande coulée n'aura probablement d'autre choix que de créer un système de navette en vue de sa cinquième édition. Malgré que de larges stationnements existent au pied du mont Orford, il a manqué d'espace pour de nombreuses voitures durant l'édition 2019 de l'événement annuel.

Les organisateurs du festival Grande coulée ont comptabilisé près de 25 000 entrées sur le site de leur événement la fin de semaine dernière. L'énorme engouement constaté les oblige à se préparer adéquatement, advenant que la croissance observée jusqu'à présent se poursuive.

« On pense à mettre en place un système de navette à partir de Magog, révèle Todd Pouliot, président du rendez-vous. On sait aussi que les gens du camping, au parc national du Mont-Orford, aimeraient qu'on offre ce genre de service pour leur secteur. »

M. Pouliot souligne qu'un système de navette pourrait être mis en place grâce à l'implication de partenaires du milieu. « C'est sûr que, pour Magog, ce serait intéressant parce que les gens reviendraient à la fin dans le secteur du centre-ville et des restaurants », fait-il valoir.

« Pas surpris »

Bien que le mont Orford se trouve quelque peu éloigné des services, le président de la Grande coulée n'est « pas surpris » que cet événement connaisse du succès.

« À l'Action de grâce et dans les semaines avant, il y a une affluence tellement grande à la montagne. Tout ce qu'on avait à faire pour que ça marche, c'était de prendre le temps d'organiser l'événement. C'est sûr également que les investissements qu'on a faits dans notre programmation musicale ont eu un impact positif, tout comme nos bénévoles de première qualité. »

Et, d'après Todd Pouliot, la Grande coulée et les microbrasseries qu'accueille cet événement n'ont pas fini de faire accourir les foules à la station Mont Orford en septembre. « On va sûrement continuer à gagner en popularité », lance-t-il.

Quatre saisons

Les dirigeants de la station Mont Orford ne peuvent que se réjouir du succès du festival Grande coulée. Ils souhaitaient que la station soit davantage animée hors de la saison hivernale et ils constatent que leur vision est potentiellement en voie de se matérialiser.

« On veut que la station soit un levier pour la région. On désire que plein d'activités se passent sur place les week-ends sans entrer en compétition avec des rendez-vous comme la Fête des vendanges, par exemple. On a un lieu propice pour recevoir des gens et il y a encore des trous dans le calendrier régional des activités. Misons là-dessus », dit Jacques Demers, président de la Corporation ski et golf Mont-Orford.

Dans la foulée, M. Demers laisse entendre que des services permanents pourront être ajoutés au mont Orford une fois que davantage de gens fréquenteront cette montagne en saison estivale. « On aimerait avoir de petites entreprises de services sur place pour offrir différentes choses à la clientèle», note-t-il.