Mario Rivard, copropriétaire de Pièces et mécanique Omerville.

Fermeture du pont Saint-Michel : un entrepreneur de Magog se dit inquiet

La fermeture du pont de la rue Saint-Michel, à Magog, a surpris les résidants du secteur mardi en fin de journée, principalement ceux habitant tout juste au nord de l’autoroute 10.

Copropriétaire de l’entreprise Pièces et mécanique Omerville, Mario Rivard avoue qu’il ne s’attendait pas du tout à ce que le pont en question, qui enjambe l’autoroute 10, soit soudainement fermé à la circulation automobile par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec.

« On n’a pas vraiment été prévenu de cette décision, confie M. Rivard. Au début, j’ai appelé à la Ville de Magog pour m’informer de ce qui se passait, mais on m’a référé au Ministère. »

Mercredi matin, Pièces et mécanique Omerville n’aurait « pas vraiment ressenti les effets de la fermeture du pont ». Mais un livreur aurait néanmoins refusé de se rendre jusqu’au commerce en raison du détour à effectuer depuis mardi en fin de journée.

« C’est difficile d’évaluer l’effet que ça aura sur nos activités, reconnaît Mario Rivard. Cela dit, je suis convaincu qu’on subira un impact. Vous savez, 80 à 90 pour cent de nos clients sont de Magog et la façon la plus simple pour eux de venir nous voir est de passer par le viaduc de la rue Saint-Michel. C’est préoccupant, surtout pour notre département de mécanique. »

Employant une douzaine de personnes, Pièces et mécanique Omerville se trouve dans un secteur isolé même lorsque le pont de la rue Saint-Michel est ouvert. Son isolement a donc augmenté avec la fermeture de l’ouvrage routier à la circulation.

« On aimerait évidemment en savoir plus sur la durée de la fermeture, affirme M. Rivard. On voudrait aussi que la signalisation du détour soit améliorée parce que, en ce moment, c’est difficile d’expliquer aux gens comment se rendre à notre commerce. »

Peu d’explications
La Tribune a tenté d’obtenir de plus amples informations concernant la fermeture de l’ouvrage routier mercredi après-midi, mais sans succès. Des détails pourraient être donnés jeudi.

Pour le moment, on sait simplement que la décision découle d’une « évaluation de la capacité portante du pont ». L’ouvrage a été fermé pour une « durée indéterminée ».

Dans les heures qui ont suivi la fermeture, la Ville de Magog a été contactée par plusieurs citoyens surpris par la situation. Ces derniers avaient des questions à poser et des inquiétudes à formuler.

« On est en communication avec le Ministère et on s’engage à communiquer aux citoyens toutes les informations utiles au sujet de ce dossier. Je peux également vous dire que nos services d’urgence ont déjà évalué l’impact du détour sur leurs activités en cas de problèmes dans ce secteur », note Claudia Fortin, porte-parole de la Ville de Magog.