L'usine Kruger de Bromptonville. 
L'usine Kruger de Bromptonville. 

Fermeture de l’usine Kruger : les employés lancent une pétition

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Les quelque 250 travailleurs de l’usine Kruger de Bromptonville, qui est fermée depuis le 3 avril dernier, interpellent le député caquiste de Richmond, André Bachand, pour inciter le gouvernement à contribuer au plan de relance de l’usine.

Dans la pétition lancée mercredi, les employés et le Syndicat de l’entreprise Kruger demandent à M. Bachand de reconnaître la nécessité de la relance de l’usine, d’accorder à ce dossier la plus haute importance ainsi que d’effectuer les travaux nécessaires pour que le gouvernement provincial contribue activement à la relance des activités de l’usine.

«[La fermeture] commence à avoir un impact sur les travailleurs ainsi que leur famille.  Ça va faire bientôt 4 mois qu’on est en arrêt et on n’a pas beaucoup de nouvelles du côté de l’employeur », soutient Kevin Lepage, vice-président du Syndicat des travailleurs de Kruger, en entrevue au 107,7 Estrie à l’émission Midi actualité.

« Les employés veulent avoir des réponses », poursuit-il, ajoutant que l’inquiétude, la détresse et l’impatience se font sentir au sein du personnel.

À lire aussi : Kruger ferme son usine de Brompton pour une durée indéterminée

Notons que la compagnie Kruger, fondée en 1950 par la famille Kruger, produit du papier journal et des papiers de spécialité pour l’emballage alimentaire.

Même si ces produits sont jugés essentiels dans le contexte de la COVID-19, elle a dû fermer ses portes en avril pour une durée indéterminée, car le confinement et la fermeture imposée des commerces non essentiels ont entraîné des impacts importants sur la rentabilité de l’usine.

« On était dans des conditions assez difficiles avant la pandémie », avait expliqué Jean Majeau, vice-président principal, Affaires corporatives et communications, lors d’une entrevue avec La Tribune. « Ce n’était plus possible de maintenir le rythme de pertes que la compagnie subissait », avait-il ajouté.

En fin de journée mercredi, 511 personnes avaient signé la pétition intitulée « SauvonsKrugerBromptonville ». Celle-ci est disponible en ligne sur le site change.org.