L’église Saint-Jean-l’Évangéliste est située au cœur de la municipalité de Coaticook. 
L’église Saint-Jean-l’Évangéliste est située au cœur de la municipalité de Coaticook. 

Fermeture de l’église Saint-Jean-l’Évangéliste à Coaticook

Coaticook tournera une page d’histoire lorsque les églises pourront rouvrir, avec la fermeture définitive de l’église Saint-Jean-l’Évangéliste située au cœur de la municipalité.

La diminution des revenus combinée à un manque de relève incite la paroisse Saints-Apôtres à fermer l’église de la rue Court.

« C’est un geste courageux du comité de gestion de cette communauté de se résigner à fermer. L’équipe a pris cette décision afin de ne pas mettre en péril la survie des autres églises de la fabrique Saints-Apôtres », souligne l’animatrice paroissiale, Sonia Turgeon.

La situation financière déjà précaire avant la fermeture imposée par la pandémie de la COVID-19 s’est envenimée au cours des dernières semaines. Au moment de prendre la décision de fermer l’église Saint-Jean-l’Évangéliste, il restait à peine 32 000 $ dans ses coffres.

« Nous avons environ 2500 $ de frais fixes par mois comme l’électricité, le chauffage, les assurances et l’entretien. Ce montant nous laisse environ une année pour réaliser une transition », explique Mme Turgeon.

Au cours des prochaines semaines, des démarches seront entreprises afin de trouver un acquéreur intéressé à reprendre le bâtiment.

« Nous espérons que l’église pourra être utilisée autrement pour desservir la communauté de Coaticook. Personne ne nous a encore approchés, mais nous avons certaines options à qui nous pourrions vendre l’église. Il est cependant trop tôt pour se prononcer », signale Sonia Turgeon.

Cette église construite entre 1949 et 1951 avait été érigée sur les lieux de l’ancien bâtiment qui avait été détruit par un incendie le 16 janvier 1949.

Les églises Saint-Marc dans le nord de Coaticook, Sainte-Suzanne dans le secteur Barford ainsi que celles de Barnston, Dixville et Kingscroft ont fermé leurs portes dans les dernières années dans la MRC de Coaticook.

La paroisse Saints-Apôtres compte maintenant une dernière église en zone urbaine à Coaticook, soit l’église Saint-Edmond, ainsi que Notre-Dame-de-Salette à Baldwin et Saint-Herménégilde.

« Les finances demeurent précaires. Il devenait inévitable de fermer l’église Saint-Jean-l’Évangéliste pour éviter que les dettes soient épongées par les autres églises. Chaque fois que nous avons un paroissien qui décède, c’est une personne de moins qui contribue à la campagne volontaire annuelle. Il n’y avait pas non plus de relève sur les divers comités. La communauté de Saint-Edmond sera bien heureuse d’accueillir les gens de la paroisse Saint-Jean-l’Évangéliste lorsque ce sera possible », assure l’animatrice paroissiale.

Le personnel de l’Archidiocèse de Sherbrooke a accompagné la fabrique dans ce processus. 

Dans une entrevue accordée à La Tribune au début mai, le vicaire général de l’archidiocèse de Sherbrooke, le prêtre Steve Lemay, indiquait que les fabriques des paroisses situées à Sherbrooke avaient vu leurs revenus chuter de plus de 27 pour cent en mars et de près de 53 pour cent en avril.