Faute de pharmacien, le Uniprix de Coaticook ferme

La pharmacie est contrainte de fermer ses portes après 10 ans d’opérations à Coaticook. La pharmacienne-propriétaire Johanne Drolet fera elle aussi la transition au Familiprix de la rue Wellington pour assurer une continuité dans la prise en charge de ses clients.

À lire aussi: Inquiétudes devant une pénurie de pharmaciens dans les établissements de santé

La fermeture, qui occasionne une perte de 24 emplois, est due à la difficulté de recruter de la relève.

«Nous avons de plus en plus de difficultés à recruter des pharmaciens», a mentionné la pharmacienne-propriétaire au Progrès de Coaticook.

«Cela a pour effet d’alourdir ma tâche. Je passais de moins en moins de temps avec mes patients et ça me faisait de quoi. Ce fut très difficile de prendre la décision de fermer nos portes avec la maison-mère. On aidera nos anciens employés du mieux qu’on peut à se trouver un emploi.»