Enfouissement au mont Hereford: les efforts de Fortin et Hardy salués

Le ministre Luc Fortin et le député Guy Hardy, qui se sont positionnés en faveur de l'enfouissement des fils au mont Hereford, se sont fait saluer par un groupe de partenaires militant pour la protection de la zone de conservation du mont Hereford.
Plusieurs organismes tels que Nature Québec, le Réseau de milieux naturels protégés, Corridor appalachien, le Conseil régional en environnement de l'Estrie et Tourisme Cantons-de-l'Est soulignent l'écoute des deux élus, qui ont «clairement exigé l'enfouissement de la ligne d'Hydro-Québec vers le New Hampshire», est-il écrit dans le communiqué de presse.
Le président de Tourisme Cantons-de-l'Est, Jean-Michel Ryan, considère l'enfouissement des fils comme étant la meilleure des options. «La solution envisagée par le ministre Fortin et le député Hardy, soit l'enfouissement de la ligne, permet également de préserver la qualité de nos paysages qui est intrinsèquement liée à la qualité de vie des citoyens et à la vitalité de notre industrie touristique, dont plusieurs produits touristiques mettent en valeur les paysages, qui génère des retombées économiques de plus de 792 M$ annuellement», a-t-il affirmé.
Le projet Northern Pass d'Hydro-Québec prévoit passer des lignes haute tension près du mont Hereford. Hydro-Québec refusait d'enfouir les fils, affirmant que ce serait trop cher. La société d'État envisagerait maintenant l'option.
De leur côté, SOS Hereford persiste dans leur demande. Selon eux, le projet doit «(respecter) des conditions de la servitude de conservation issue du généreux legs de la famille Tillotson ainsi que la minimisation des impacts sur la population locale et les écosystèmes fragiles de la région».