Le petit William Racine, âgé de quatre ans, a été blessé au visage par un chien au service de garde en milieu familial qu’il fréquentait, à Orford, en novembre dernier.
Le petit William Racine, âgé de quatre ans, a été blessé au visage par un chien au service de garde en milieu familial qu’il fréquentait, à Orford, en novembre dernier.

Enfant mordu par un chien: le service de garde demeure ouvert

Le service de garde en milieu familial où un bambin a été mordu par un chien, à Orford, continue à accueillir des enfants malgré la perte de son accréditation. Le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, assure que la situation est prise au sérieux et promet de veiller à ce que les enfants qui fréquentent toujours l’endroit soient en sécurité.

Selon les informations obtenues, la propriétaire du service de garde concerné, Jane Howell, a simplement décidé de modifier le statut de sa garderie après que le bureau coordonnateur du CPE L’Enfant-Do lui eut retiré sa reconnaissance. Sa garderie est alors devenue une organisation privée et non subventionnée.

À LIRE AUSSI: Enfant mordu par un chien: le service de garde perd son accréditation

Morsure de chien dans une garderie: Dominique Alain «troublée» par l’incident

« Une inspectrice du ministère de la Famille est passée par la garderie mercredi après une plainte anonyme. Pour le moment, je ne sais pas quels sont les résultats de cette inspection. Il y a beaucoup de vérifications à faire pour éclaircir tous les éléments souhaités », a indiqué l’attaché de presse du ministre Lacombe, Antoine de la Durantaye.

Bien que son service de garde ne propose plus de places subventionnées, Jane Howell est tenue de respecter différentes normes édictées par le gouvernement provincial. Le ministère de la Famille tentera justement de déterminer si l’éducatrice se conforme aux règles.

Rappelons que, le 12 novembre dernier, un enfant de quatre ans fréquentant le service de garde de Mme Howell a été blessé au visage par un des chiens de celle-ci. L’éducatrice a par la suite rapidement reçu une amende de 646 $ en raison du comportement agressif et inquiétant de son animal.

L’enfant ayant été mordu par le chien ne devrait pas garder de séquelle physique de l’incident. Malgré cela, le bureau coordonnateur du CPE L’Enfant-Do, à Magog, a décidé de retirer son accréditation au service de garde impliqué dans cette histoire pour des raisons de sécurité.

Le ministre veut agir

Mathieu Lacombe ne le cache pas, il juge que les normes s’appliquant aux services de garde non subventionnés sont parfois trop laxistes et entend proposer des modifications législatives afin de serrer la vis à ces garderies.

« Grâce à ces modifications, on assurerait encore mieux la santé et la sécurité des enfants. C’est une chose à laquelle le ministre pensait déjà avant même l’histoire de l’enfant mordu au visage », souligne Antoine de la Durantaye.

Tout indique que les changements aux normes désirés par le ministre de la Famille seront adoptés avant le printemps 2020 par le gouvernement provincial.