En boisson, il fournit une fausse identité après son interception pour haute vitesse

La Sûreté du Québec (SQ) a été confrontée dans les derniers jours à deux chauffards qui auraient eu avantage à respecter les limites de vitesse.

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 2h30, les policiers de la SQ du poste de la MRC du Haut-St-François ont capté un automobiliste qui circulait à plus de 125 km/h, dans une zone de 90, sur la route 112 à Dudswell.

«L’intervention des policiers a mené à l’arrestation du conducteur pour supposition de personne, puisqu’il a fourni une fausse identité possiblement pour tenter de cacher qu’il devait être au volant d’un véhicule muni d’un antidémarreur alcool», mentionne Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.

«L’homme de 34 ans était également détenteur d’un permis restreint assorti de la condition zéro alcool. Les policiers ont toutefois décelé qu’il en avait consommé. Donc, il a donc été conduit au poste pour se soumettre à l’alcootest qu’il a d’ailleurs échoué.»

Le suspect comparaîtra ultérieurement en lien avec cet événement pour faire face à des accusations de supposition de personne, conduite durant interdiction et conduite avec la capacité affaiblie, énumère Mme Guindon.

Des constats d’infraction de 268$ et trois points d’inaptitude pour l’excès de vitesse ainsi que de 486$ et quatre points d’inaptitude pour avoir pris le volant alors qu’il était soumis à l’alcoolémie zéro lui ont également été signifiés.

 

Vendredi matin, vers 7 h, les policiers de la MRC du Granit ont capté un automobiliste qui circulait à vive allure sur la route 161 à Nantes, dans la zone de 50 km/h. «Le conducteur, un homme de 34 ans, a été capté alors qu’il circulait à plus de 105 km/h», précise Aurélie Guindon.

«Cette infraction lui a valu un constat de 871$ et 10 points d’inaptitude, ainsi que la suspension de son permis de conduire pour une période de sept jours et le remisage de son véhicule.»