Église patrimoniale St-Luc: des cases de stationnement permises

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
MAGOG - La Ville de Magog a décidé d'être plus flexible que prévu en ce qui concerne la question du stationnement sur le terrain de l'église patrimoniale Saint-Luc, qui a été fermée ces dernières années par le diocèse anglican de Québec.

Lors de sa plus récente assemblée publique, le conseil municipal de Magog a adopté une résolution pour modifier le zonage du terrain de l'église et de la salle communautaire voisine. Les modifications apportées n'empêcheront pas la création d'un stationnement digne de ce nom sur ce terrain, contrairement à ce qui avait été planifié. L'objectif des élus est de faciliter la conversion du lieu de culte.

Rappelons que des citoyens s'étaient opposés à ce que la Ville de Magog permette la création d'une salle de réception à l'intérieur de l'ancien lieu de culte ainsi qu'un nombre restreint de chambres locatives sur le même site. Ils craignaient que leur quartier perde sa quiétude.

Le promoteur derrière le projet de relance contesté, Éric Éthier, a mis la Ville en garde au cours des derniers mois. Il jugeait qu'un zonage trop restrictif risquait d'empêcher la conversion de l'église.

Notons que les citoyens du secteur concerné auront l'opportunité de demander l'ouverture d'un registre, cela afin de forcer la municipalité à tenir un référendum avant de mettre en vigueur son règlement.