Les candidats à la mairie de Coaticook, Raynald Drolet et Simon Madore, ont mené un débat très respectueux, mercredi soir.

Échanges respectueux à Coaticook

Les deux candidats à la mairie ont débattu, mercredi soir, à Coaticook. Plus de 250 personnes se sont déplacées à la Salle de L’Épervier afin d’entendre les candidats parler de finance, de tourisme, d’industrie, de commerce, de démographie et de projets à venir. En tout, 12 questions ont été posées aux candidats.

Le débat, ayant plus l’allure d’une discussion, a été très cordial. Les deux candidats à la mairie, Simon Madore et Raynald Drolet, n’ont jamais dépassé leur temps de parole, ne serait-ce que d’une seule seconde. Les deux hommes d’affaires, qui ont été conseillers municipaux pendant huit et douze ans respectivement, ont souvent fait du pouce sur les idées de leur adversaire.

Au cours de la soirée, les idées qui sont revenues le plus souvent chez Simon Madore ont été les voies de contournement pour les camions et les tracteurs. M. Madore aimerait que la circulation lourde évite le centre-ville pour diminuer le trafic.

Le seul accroc de la soirée a justement été à ce propos. Dans les trois minutes de conclusion au débat, Raynald Drolet a affirmé que cette voie de contournement allait être empruntée par les touristes, qui n’allaient donc pas passer par la Ville de Coaticook. M. Madore a répliqué, suggérant que la voie soit en gravier. Les visiteurs pourraient donc prendre la route d’asphalte qui mène dans la ville.

100 maisons de plus en 2025

M. Madore a repris son cheval de bataille : amener de la main-d’œuvre à Coaticook. « Mon objectif est d’avoir 10 000 citoyens et que 100 maisons soient construites d’ici 2025. C’est un objectif qui est bien réalisable avec tous les emplois et terrains disponibles », a-t-il mentionné aux citoyens durant le débat.

M. Drolet, lui a toujours comme objectif de donner la parole aux citoyens de Coaticook. Le candidat à la mairie l’a souvent exprimé depuis le début de la campagne électorale et son discours était le même durant le débat.

Alors que la question d’un citoyen portait sur la vision des candidats de la ville dans 10 ans, M. Drolet n’a pas hésité une seconde. « J’ai une petite idée sur ce que va être ma ville dans 10 ans. Par contre, ce n’est pas nécessairement moi qui ai la vérité. La première chose que je vais faire si je suis élu maire, c’est de revoir le plan de développement et je vais consulter la population sur ce qu’elle veut faire de sa ville », a-t-il expliqué aux citoyens de Coaticook.  

M. Drolet a souvent parlé du centre-ville comme étant une belle réussite de la ville. Il aimerait également faire fleurir la ville. Il veut aussi que les autres régions soient jalouses de Coaticook.

S’il est très difficile de trouver un gagnant et un perdant à ce débat, les citoyens auront certainement un choix déchirant à faire le 5 novembre, lorsqu’ils seront appelés aux urnes. En plus d’élire un maire, les citoyens du district 6 devront choisir leur conseiller municipal.