Avec l'ajout de sa nouvelle turbine-alternateur, l'usine Domtar produira de l'énergie qui équivaut à la consommation annuelle de 12 800 maisons unifamiliales, affirme le directeur général Éric Ashby.

Domtar inaugure sa turbine-alternateur

La nouvelle turbine-alternateur de l'usine Domtar de Windsor tourne maintenant à pleine vapeur. Avec ses 18MW, cette deuxième turbine (TG-2) permettra à l'entreprise de produire de l'électricité et de la vendre à Hydro-Québec. L'inauguration du projet totalisant 36M$ avait lieu jeudi matin.
«Additionnée à sa première turbine-alternateur de 32MW, TG-2 permet à l'usine de Windsor de devenir l'un des plus grands producteurs d'énergie renouvelable en Estrie en utilisant de la biomasse forestière comme combustible. Avec un total de 50MW, Domtar produira de l'énergie qui équivaut à la consommation annuelle de 12  800 maisons unifamiliales», affirme Éric Ashby, directeur général de l'usine Domtar de Windsor.
L'énergie produite en usine avec la biomasse forestière sera entièrement vendue à Hydro-Québec. «L'usine consomme 80MW. La centrale de cogénération, qui comprend maintenant deux turbines-alternateur, produit 50MW. Alors, nous allons réduire nos coûts reliés à l'achat d'électricité», précise Alain Ouellette, ingénieur de projet.
Raccordée au réseau de vapeur incluant la chaudière à biomasse qui brûle des produits et sous-produits de bois, la TG-2 permettra donc de fabriquer une partie de l'électricité nécessaire au fonctionnement de l'usine. Le projet s'inscrit dans un programme d'Hydro Québec d'achat d'électricité de petites centrales de cogénération à base de biomasse forestière résiduelle.
Cet important investissement a nécessité la confiance de la haute direction de Domtar. S'adressant en anglais lors des discours d'inauguration, Michael Garcia, président de la division des pâtes et papier de Domtar, a souligné que «l'usine de Windsor est profitable financièrement non seulement pour la compagnie, mais pour toute la communauté».
L'installation de TG-2 permettra à Domtar de raffermir sa position concurrentielle sur le marché mondial et de consolider les emplois à son usine de Windsor. Par ailleurs, la compagnie a retenu les services d'entreprises de la région telles les Constructions Alain Morin et le Groupe Yvan Frappier. Les retombées économiques régionales s'élèvent à 22,5M$.
«Ce grand projet consolide des emplois actuels et en crée d'autres, indirects, dans le secteur du transport et de la forêt. Je salue Hydro-Québec qui achète l'électricité dans le secteur privé permettant ainsi à nos usines de demeurer concurrentielles», note Rolland Camiré, maire de Val-Joli.
De son côté, la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, souligne la continuelle collaboration et la bonne cohabitation qu'entretient Domtar avec la municipalité de Windsor.
«Cette inauguration est un beau cadeau pour la ville de Windsor. Après plus de 150 ans de cohabitation, cela prouve que l'usine Domtar est là pour rester. L'inauguration du projet TG-2 s'inscrit dans la lignée des nombreux investissements réalisés par Domtar au cours des dernières années en matière d'innovation, de développement durable et du respect de l'environnement».
Débutés en juin 2016, les travaux de construction de la turbine-alternateur se sont terminés 14 mois plus tard soit deux mois avant la date prévue. Domtar a d'ailleurs effectué des études d'impact sur l'environnement en mesurant, par exemple, le niveau sonore à proximité de l'usine.
«Les travaux ont été exécutés en sécurité selon les échéanciers et les budgets. C'est un véritable succès pour l'équipe chapeautée par Vincent Pomerleau, ingénieur responsable du projet», déclare fièrement le directeur général de l'usine de Windsor, Éric Ashby.