Environnement Canada a émis lundi une alerte au smog qui concerne plusieurs régions du Québec, dont l’Estrie.

Dôme de smog sur la région jusqu’à mercredi

Environnement Canada a émis lundi une alerte au smog qui concerne plusieurs régions du Québec, dont l’Estrie.

Des concentrations élevées de particules fines vont dégrader la qualité de l’air. Le phénomène devrait persister jusqu’à mercredi matin, avertit-on.

Le smog affecte surtout les enfants asthmatiques et les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiaques, note l’alerte diffusée en fin d’avant-midi lundi. « Il leur est donc recommandé d’éviter les activités physiques intenses à l’extérieur jusqu’à la levée de l’avertissement de smog », souligne Environnement Canada.

« Chacun peut améliorer la qualité de l’air en posant des gestes simples comme limiter l’utilisation des foyers et des poêles à bois, privilégier le transport collectif, et, s’il faut utiliser la voiture, réduire sa vitesse et éviter de laisser tourner le moteur au ralenti. Au Québec, le chauffage au bois est la principale source de particules fines qui contribue au smog l’hiver. Il s’agit de l’activité qui génère le plus grand nombre de ces particules, devant l’activité industrielle et le transport. »

Brume jaunâtre

La plupart des régions de Vaudreuil-Soulanges, de Montréal, de la Vallée-du-Richelieu, de Saint-Hyacinthe, de Lachute et de Saint-Jérôme, de Lanaudière, de la Mauricie, de Québec, de la Beauce et de Montmagny-L’Islet sont aussi touchées.

Environnement Canada signale que la qualité de l’air était acceptable en début de journée de lundi, mais qu’elle devait s’appauvrir par la suite dans certaines d’entre elles, notamment à Montréal et dans les environs.

Le smog est une brume jaunâtre composée de polluants atmosphériques qui peut avoir plusieurs effets néfastes sur la santé. Elle peut causer des difficultés respiratoires, de la toux et des irritations aux yeux. 

Avec La Presse Canadienne