Dix coureurs défient les Sentiers de l’Estrie

Un groupe d’une dizaine de courageux coureurs affrontera le parcours difficile des Sentiers de l’Estrie, samedi des aurores jusqu’au soir.

Ils parcourront les 140 kilomètres à relais qui séparent Sutton de Richmond. Le tout avec plus de 4 000 mètres de dénivelés positifs et négatifs, soutient Jean-Philippe Marcoux, participant et l’un des organisateurs.

Ce défi s’inscrit dans le cadre d’une campagne de financement pour la Fondation InspirAction, organisation locale qui développe des projets éducatifs dans les pays en développement. 

Les deux premières éditions des Relais InspirAction 2014 et 2016  avaient permis d’amasser chacune près de 3000 $. L’objectif cette année est fixé à 5000 $, note M. Marcoux. Les deux autres éditions se déroulaient sur d’autres parcours.

Ces fonds serviront à soutenir directement les bénévoles de la Fondation qui bâtissent dans des pays en développement des salles de classe, installent des appareils éco énergétiques, divertissent les enfants en camp d’été, etc. 

«En résumé, nous prévoyons prendre le départ à 4h du matin à la frontière américaine de Glen-Sutton et nous relayer toute la journée, avec des distances moyennes de sept kilomètres par relais, pour enfin arriver à Richmond vers 22h, soit 18h de course», explique-t-il. 

« À titre indicatif, nous estimons arriver dans le secteur du mont Orford vers 14h. Nous avons eu une permission spéciale de la SÉPAQ en raison des travaux qui ont lieu.» 

Les organisateurs veulent faire connaître leur activité pour inciter les gens à bouger, à se mettre en action et à aller de l’avant avec leurs projets. On veut aussi sensibiliser les gens à donner à la Fondation InspirAction qui, réellement, change plusieurs vies chaque année.

Pour plus de détails, on peut consulter le site www.fondationinspiraction.org.