Catherine L’Italien et Patrick Maillé étaient repartis pour le Pérou en novembre dernier.

Difficile retour au pays pour le couple «D Bus Life» 

Catherine L’Italien et son conjoint Patrick Maillé tentent toujours de sortir de l’Argentine pour revenir au pays.

La situation n’est pas facile pour le couple que l’on suit sous le nom de « D Bus Life ». Il tente actuellement de regagner la capitale du pays, Buenos Aires, pour ensuite prendre un vol pour le Canada. Il est à environ deux jours de route de la capitale.

Leur retour vers le nord se déroule sous tension.

« Les gens nous prennent en photo et appellent la police dès qu’ils nous voient arrêtés », raconte Catherine L’Italien via Messenger.

Lundi, à Trelew, une ville de Patagonie, la police les a amenés à l’hôpital pour qu’ils subissent une évaluation médicale et les a ensuite escortés jusqu’à l’épicerie pour qu’ils puissent se ravitailler.

« Ici, ils ne prennent pas ça à la légère. Personne ne peut entrer ou sortir des villes et des villages, décrit la voyageuse. Les routes sont désertes, il est interdit de circuler sous peine d’amendes salées. »

Les deux Orfordois avaient comme objectif de traverser l’Amérique jusqu’à Ushuaia, tout au sud de l’Argentine, dans leur autobus scolaire reconverti.

Or, leur plan de se rendre jusqu’à la destination finale a été contrecarré par la crise du coronavirus, à l’instar de milliers d’autres voyageurs.

Au moment d’écrire ces lignes, le couple était en contact avec l’ambassade canadienne. Les vols qu’il souhaitait prendre ont jusqu’ici été annulés.

Depuis qu’il tente de se rendre à Buenos Aires, le couple a pu effectuer des trajets d’environ 400 à 600 km et s’est fait escorter par la police pour traverser les plus grandes villes.

Il compte laisser sa van dans un entrepôt lorsqu’il arrivera à décoller.

Catherine L’Italien et Patrick Maillé ont commencé leur périple en 2017, après avoir converti un autobus scolaire qui leur sert de véhicule motorisé.

Il avait entrepris en novembre la dernière étape du voyage et il s’attendait initialement à revenir au Canada en mai ou en juin.

Depuis le grand départ, le couple est revenu au Québec à l’occasion pour travailler, puis repartir. Il était reparti pour le Pérou en novembre dernier.