La Commission scolaire des Sommets (CSS) souhaite obtenir le soutien financier du gouvernement du Québec pour deux projets de construction de gymnase dans des écoles de son territoire.

Deux projets de gymnase à la CSS

La Commission scolaire des Sommets (CSS) souhaite obtenir le soutien financier du gouvernement du Québec pour deux projets de construction de gymnase dans des écoles de son territoire.

Les écoles primaires des Deux-Soleils, à Magog, et de l’Arc-en-Ciel, à Saint-François-Xavier-de-Brompton, sont les deux établissements concernés. Les deux n’ont pas de gymnase présentement et possèdent chacun deux pavillons distincts.

« La commission scolaire a adopté des résolutions pour ces deux projets. C’est le processus normal. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec demande le dépôt de projet pour avoir du financement. Les réponses du Ministère viendront plus tard durant l’année scolaire », indique Alain Thibault, directeur adjoint des ressources matérielles à la CSS.

Avant l’adoption des deux résolutions, la CSS a analysé l’état de la situation dans les deux écoles et en est arrivée à la conclusion que la construction d’un gymnase aux deux endroits serait bénéfique.

« C’est certain que, dans les deux établissements, les gens espèrent l’ajout d’un gymnase. Mais on a considéré des éléments additionnels dans notre analyse. Par exemple, on a regardé le nombre d’enfants fréquentant les deux écoles. Ce qu’il faut souligner en plus, c’est qu’aux deux endroits la construction d’un gymnase permettrait de réunir deux pavillons séparés physiquement », explique Alain Thibault.

Retard à Saint-Pie-X

Par ailleurs, M. Thibault révèle que le projet d’agrandissement à l’école Saint-Pie-X, à Magog, ne se concrétisera pas aussi vite que prévu. Les travaux devaient être terminés au cours des prochains mois, mais la CSS s’attend maintenant à ce que les nouveaux locaux ne soient accessibles qu’à la rentrée 2019 ou durant l’automne suivant.

« On est dans les dernières étapes de révision du projet et on a donné un mandat plus complet à un architecte. Ce qui est arrivé, c’est qu’on s’est rendu compte qu’on avait un concept qui était problématique, une fois les analyses complétées. On a notamment été obligé de revoir l’endroit où le nouveau gymnase sera construit sur le terrain de l’établissement. »

Les travaux planifiés à Saint-Pie-X sont évalués à plus de quatre millions $.  On entend aussi ajouter une bibliothèque et un local pour le service de garde.