Richard Tanguay, maire de Weedon, Robert Roy, Préfet de la MRC du Haut St-François et Dominic Provost, directeur général de la MRC ont présenté mercredi la nouvelle image de marque de la MRC.

Des personnages illustrés deviennent ambassadeurs de la MRC du HSF

Les résidents du Haut-Saint-François apprendront bientôt à connaître Appolo de l’Étoile. Le personnage illustré, ainsi que sa famille et ses amis, sont les nouveaux ambassadeurs de la MRC. Ils auront pour mission de mieux faire connaître les gens, les projets, les valeurs et les événements du territoire.

Les gens découvriront donc Apollo de l’Étoile, un jeune homme amoureux du HSF, Manon de l’Étoile, la mère d’Apollo et avocate à l’ONU, Bob Grant, astronaute américain décédé dans une tragédie spatiale et père d’Apollo, Gustave de l’Étoile, savant et oncle d’Apollo, Margaret Elliot, ex-enseignante et grand-mère d’Apollo, Adélard de l’Étoile, mécanicien et grand-père d’Apollo, Juan Pérez, colombien d’origine et homosexuel, Alan Ferguson, jeune Écossais fraîchement arrivé dans le HSF et Julie Bollard, féministe et amoureuse d’Apollo.

Ces personnages prendront la parole dans les journaux locaux et sur les réseaux sociaux pour parler des enjeux et des projets de la MRC.

« Selon les messages que l’on veut communiquer, on va utiliser l’un ou l’autre des personnages souligne Richard Tanguay, maire de Weedon et président de la démarche Ose le Haut. Si on parle d’environnement, on va utiliser Adélard qui est préoccupé par ses terres et si on veut parler des écoles, Margaret est une ancienne enseignante. Chacun des personnages véhicule des valeurs. Si un événement d’envergure se déroule sur le territoire, Apollo sera le porte-parole. »

La décision d’y aller avec des personnages illustrés pour s’adresser aux 22 618 habitants de la MRC ne s’est pas prise d’elle-même.

« J’ai été un peu shaké, avoue le préfet de la MRC, Robert Roy. Le personnage a fait sourciller, mais pour être accrocheur il faut être audacieux. J’aurais pu présenter ce dont tout le monde parle, les lacs et les rivières, mais toutes les autres régions ont ça. De transmettre le message avec des personnages illustrés, ça va intriguer autant les personnes du troisième âge que les enfants. »

Cette nouvelle image de marque arrive à point pour le Haut-Saint-François qui a vécu des moments difficiles dernièrement.

« On a eu un passé difficile, mais on voulait se démarquer, explique M. Roy. Les gens du Haut se sont pris en main, c’est vraiment la bonne façon de le dire. »

« C’est un territoire ou les gens ont appris à vivre simplement, ajoute M. Tanguay. On n’a pas fait beaucoup de marketing dans les dernières années. Maintenant, on se dit qu’on doit mettre notre territoire en valeur. On a des richesses immenses. »

Le HSF s’est également doté d’un tout nouveau site web où tous les personnages présentent la région. Il est possible de le consulter au oselehaut.ca.