La santé de 615 ménages de la région se retrouvera sous la loupe de Statistique Canada, dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS).

Des ménages sous la loupe de Statistique Canada

La santé de 615 ménages de la région se retrouvera sous la loupe de Statistique Canada, dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS).

Dans la région, Statistique Canada souhaite recueillir des informations auprès de 615 ménages à Sherbrooke, Ascot Corner, Canton-de-Hatley, Compton, Magog, North Hatley, Saint-Denis-de-Brompton et Stoke. Au pays, environ 5600 personnes seront interrogées.
L’enquête permettra de recueillir des données qui fournissent des estimations sur les maladies et des facteurs de risque, et permettra aussi de développer des données de référence sur la santé et l’état nutritionnel de la population.

Les sites ont été choisis aléatoirement en fonction de la taille de la population.

Les personnes recevront une lettre les avisant qu’elles ont été sélectionnées.

L’enquête aura lieu en deux temps. Les personnes choisies devront d’abord répondre à une entrevue qui aura lieu à leur domicile, au sujet notamment de leur nutrition, leur consommation d’alcool ou de tabac.

Les participants devront ensuite se rendre à une clinique mobile installée temporairement dans le stationnement du Centre de foires de Sherbrooke afin de passer divers tests de santé.

À la clinique mobile, des professionnels de la santé employés par Statistique Canada prendront des mesures physiques de la santé des participants comme la taille, le poids et la circonférence du cou et de la taille.

Les spécialistes administreront également des tests permettant d’évaluer notamment la tension artérielle, la condition physique, la vision et la santé musculosquelettique.

 À Sherbrooke, l’enquête débutera le 31 octobre.

Une participation encouragée

Bien que la participation soit volontaire, Statistique Canada encourage fortement la population à participer. Les répondants recevront des renseignements à leur sujet « qu’ils n’obtiendraient normalement pas pendant une visite de routine chez leur médecin », indique-t-on du côté de Statistique Canada.

Les données recueillies permettront de tracer « un portrait juste et précis de la santé de la population canadienne ». Elles sont utilisées par des intervenants du milieu de la santé notamment afin d’orienter les programmes et les services en fonction des besoins de la population.

L’ECMS est dirigée en vertu de la Loi sur la statistique, « qui garantit la confidentialité de tous les renseignements fournis par les répondants ».

Elle est menée par Statistique Canada en partenariat avec Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada.