Pas question de rester les bras croisés en temps de pandémie. Laurianne Huard fait partie d’un groupe, initialement formé d’étudiants du Cégep de Sherbrooke, qui offre de faire les courses pour les personnes qui sont les plus vulnérables à la COVID-19.
Pas question de rester les bras croisés en temps de pandémie. Laurianne Huard fait partie d’un groupe, initialement formé d’étudiants du Cégep de Sherbrooke, qui offre de faire les courses pour les personnes qui sont les plus vulnérables à la COVID-19.

Des jeunes lèvent la main pour faire les courses pour les plus vulnérables

Un groupe de jeunes Sherbrookois a posé des centaines d’affiches dans la ville pour offrir de l’aide aux personnes âgées ou à risque dans cette période de pandémie.

« On est des jeunes bénévoles en santé et motivés qui, tant qu'à être inutiles et confinés entre un toit et quatre murs, souhaitent contribuer à l’effort de guerre en nous engageant à faire les courses et la livraison de celles-ci pour les personnes qui en ont besoin », résument, en gros, les affiches.

L’initiative vient d’étudiants du Cégep de Sherbrooke. « Au début, on était des amis du Cégep, mais d’autres bénévoles, de tous les âges, se sont ajoutés lorsqu’ils ont entendu parler du projet. Nous en sommes à une vingtaine de bénévoles présentement et nous couvrons désormais les territoires de Windsor, de Waterville et du Canton de Hatley en plus de la ville de Sherbrooke », note une des instigatrices, Laurianne Huard, qui, à elle seule, a posé une cinquantaine d’affiches sur les poteaux de téléphone et les boîtes aux lettres dans les quartiers résidentiels de Sherbrooke.

« On tente de rejoindre les personnes dans le besoin, mais c’est plus difficile qu’on pensait. Jusqu’à maintenant, une dizaine de personnes font appel à nos services, mais on invite tous ceux qui en auraient besoin à nous téléphoner. Il ne faut surtout pas qu’ils pensent qu’ils nous dérangent. On est là et on est prêt à recevoir beaucoup plus de commandes », précise l’étudiante de 18 ans.

Les gens dans le besoin peuvent téléphoner au 819 829-8079 ou passer par la page Facebook « Sherbrooke : aide courses aux confinés ».

« Par téléphone, les gens peuvent nous envoyer leur commande d’épicerie ou leurs courses à faire à la pharmacie. Je contacte ensuite le bénévole disponible qui est le plus proche de la résidence des gens. La plupart des gens nous appellent un ou deux jours d’avance, ça nous aide beaucoup. Mais on est capable de livrer dans la journée au besoin », explique Laurianne Huard.

Les gens paient leurs courses lors de la livraison sur présentation de facture. « Ils n’ont donc pas à craindre pour leur argent et nous, de notre côté, on fait confiance aux gens qui nous appellent puisque c’est le bénévole qui débourse lors des achats », conclut l’étudiante en sciences humaines.