François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, était à Sherbrooke lundi pour dévoiler les projets routiers majeurs qui sont au programme pour les années 2019-2021 dans la région.

Des investissements routiers de 190 M$ pour une centaine de projets

L’étape finale du prolongement de la 410 et l’asphaltage de la 610 entre l’autoroute 10-55 et la route 112 figurent parmi les projets majeurs au programme pour les années 2019-2021 en Estrie. Les investissements routiers se chiffrent à près de 190 M$ pour la région dans une centaine de projets.

Lundi matin, le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, en a fait l’annonce. Ces projets, qui visent à agir concrètement sur l’état des infrastructures, totalisent 189 808 000 $ dans la région.

À lire aussi: La 410 sera terminée en 2020

Contrairement aux années antérieures, le gouvernement du Québec opte pour la transparence en rendant public sur le web l’ensemble des projets retenus, a-t-il insisté.

« En investissant massivement comme nous le faisons aujourd’hui dans le réseau routier, notre gouvernement contribue à améliorer et à maintenir nos infrastructures. Contrairement à la pratique des anciens gouvernements, nous misons désormais sur la transparence dans les investissements routiers », a mentionné le ministre. 

« Cela permettra aux citoyens de l’Estrie et de partout au Québec d’avoir un regard complet sur la totalité des projets pour lesquels des travaux sont prévus au cours des deux prochaines années et d’obtenir une reddition de comptes du Ministère. » 

Rappelons que pour la Phase I du prolongement de l’autoroute 410, le tracé nécessitant des travaux, répartis sur une distance de neuf kilomètres, commence à l’intersection de l’autoroute 410 et du boulevard Université, contourne le mont Bel-Horizon par le nord et se termine à l’intersection des carrefours giratoires de la route 108-143. À la fin de la Phase II, l’autoroute contournera le noyau urbain de l’arrondissement de Lennoxville par le sud pour se terminer à l’intersection de la route 108.

La fin des travaux est prévue pour décembre 2020. Évalués à 75 millions de dollars, ils sont financés à la fois par Québec et Ottawa, rappelons-le.

Parmi les autres faits saillants, notons que 78 061 000 $ seront investis dans la réalisation de projets routiers visant à assurer des chaussées en bon état, 39 721 000 $ seront consacrés à la réalisation de projets routiers visant à assurer l’état des structures et 72 026 000 $ iront à la réalisation de projets routiers visant à assurer un réseau efficace et sécuritaire, notamment en donnant suite à des recommandations du bureau du coroner.

En plus des soins accordés aux autoroutes 410 et 610, le MTQ procédera à la reconstruction du pont de fer à Lambton, sur la route 253 au-dessus du grand lac Saint-François. Des tronçons de la 55 seront asphaltés. On a aussi prévu des sommes pour l’entretien de ponts. 

Les automobilistes devront composer avec cette année avec des travaux d’asphaltage sur la 10 à la hauteur de Saint-Élie. Le MTQ prévoit un chantier entre la 220 et la sortie du chemin Saint-Roch Nord, où des ornières se sont formées.

Le revêtement de tronçons des routes 108, 263, 243, 257, entre autres, sera refait.

M. Bonnardel espère que l’énorme couvert de neige ne viendra pas retarder le début de la saison des travaux. « L’hiver a été un énorme défi sur tout le réseau québécois », souligne-t-il.

« On ne souhaitera pas trop de pluie pour ne pas endommager nos routes encore plus. Les nids-de-poule vont encore être présents, mais on va travailler fort pour assurer un indice de rugosité adéquat pour tout le monde. »