Le préfet de la MRC de Coaticook Jacques Madore et le député de Saint-François Guy Hardy étaient fiers d’annoncer l’obtention d’un montant additionnel de 881 777$ pour l’entretien de la chaussée par les municipalités du comté.

Des fonds supplémentaires pour réparer les routes

Les usagers de la route des 12 municipalités du comté de Saint-François pourront rouler sur des chaussées plus belles dès les prochaines années grâce à une aide financière supplémentaire du gouvernement. Les usagers de la route des 12 municipalités du comté de Saint-François pourront rouler sur des chaussées plus belles dès les prochaines années grâce à une aide financière supplémentaire du gouvernement.

Le député Guy Hardy était aux bureaux de la MRC pour annoncer la bonne nouvelle jeudi matin, en compagnie des 12 maires et mairesses des municipalités qui bénéficieront d’une aide financière supplémentaire de 881 777$. Les municipalités pourront s’en servir pour faire des travaux d’entretien de niveau 1 et 2.

«On a revu le Programme d’aide à la voirie locale, qui était en vigueur depuis 1993. C’est un signe d’écoute et de confiance envers le milieu municipal dont faire preuve le gouvernement en simplifiant et en modernisant les normes à l’égard de l’aide à l’entretien du réseau routier local», explique M. Hardy.

«Le montant supplémentaire de 881 777$ permettra d’assurer la planification, l’amélioration et l’entretien des routes dans le comté de Saint-François pour les années à venir», poursuit-il.

Une aide attendue

Les pourparlers entre le gouvernement provincial et la MRC de Coaticook ont duré trois ans, aboutissant à l’annonce de jeudi matin. Le préfet Jacques Madore est ravi du résultat final, lui qui s’est battu pour obtenir cet engagement de la part du gouvernement.

«Le plan qu’on avait en place pour l’entretien des routes datait de plus de 25 ans», confie-t-il. «Les trous ne sont plus les mêmes et les rues n’ont plus les mêmes problèmes qu’à cette époque. Le nouveau programme donne plus de souplesse aux municipalités pour faire l’entretien de leurs chaussées.»

M. Madore se réjouit du travail accompli par ses collègues maires et mairesses, qui ont travaillé fort à faire aboutir ce dossier avec lui. «Ils ont tous fait de l’excellent travail, c’est aussi grâce à eux qu’on est ici aujourd’hui», ajoute-t-il.

Sécurité

Le Programme d’aide à la voirie locale vise à valoriser l’autonomie municipale, d’alléger les modalités de gestion et de bonifier l’enveloppe de 50M$ cette année pour la porter à un total de 224,7M$. Les avantages d’avoir de belles routes sont nombreux, explique le député sortant.

«C’est très important d’avoir de belles rues dans une municipalité. Les conducteurs d’automobiles peuvent apprécier la promenade sans avoir à se soucier d’éviter des trous et des fissures, rendant la conduite plus sécuritaire pour tous. De plus, les cyclistes et autres amateurs de sports sur route bénéficient d’une chaussée plus stable, réduisant encore les chances d’accident.»

«C’est d’autant plus important pour éviter que la population développe un cynisme par rapport à son gouvernement. Ça démontre une belle volonté de régler les problèmes et d’aider à embellir la communauté», dit-il.

L’enveloppe du Programme d’aide à la voirie locale sera divisée proportionnellement entre les municipalités et sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2021.