Le duo Leboeuf/Deschamps se produira samedi soir au Festival Rock’n’Blues de La Patrie. Des groupes d’hommage à Éric Lapointe, Pink Floyd et Led Zeppelin seront aussi de l’événement, dont la mission est d’amasser des fonds pour les jeunes de la région.

Des étoiles et du rock à La Patrie

Les amateurs de solos de guitare endiablés ont rendez-vous à La Patrie vendredi et samedi à la sixième édition du Festival Rock’n’Blues. Dix groupes se produiront, dont le duo Leboeuf/Deschamps. Un concours de groupes de la relève est aussi au menu de l’événement, où près de 1000 personnes sont attendues.

Parce qu’il s’ancre dans un petit village au pied des montagnes, le festival permet de vivre une expérience unique, selon l’organisateur Charles Gaudreau.

« Les étoiles sont alignées pour nous cette année. On devrait avoir du beau temps et le festival coïncide avec la période des perséides, explique-t-il. Comme on a la chance d’être situé dans la réserve de ciel étoilé du mont Mégantic, les festivaliers pourront lever les yeux et voir des étoiles filantes pendant que les chansons les plus planantes de Pink Floyd joueront. Ça promet. » 

Dès 19 h ce vendredi, le groupe Greenwoods & The Grass foulera la scène avant de faire place, à 21 h, à Illusion Floyd, qui reprend les succès de Pink Floyd dans un spectacle sons et lumières. En après-midi, samedi, un concours visant à couronner le meilleur groupe de la relève aura lieu, suivi d’une prestation, à 17 h, du groupe Gem & Lion, gagnant du concours de l’an dernier. 

En soirée, dès 19 h, Kevin et sa meute, un groupe hommage à Éric Lapointe, réchauffera les planches de l’abri-bois avant de céder sa place au duo rock formé de Breen Leboeuf et Martin Deschamps. Le groupe hommage à Led Zeppelin Kashmir fera ensuite danser les festivaliers jusqu’au petit matin. 

« Ça fait longtemps qu’on attend d’avoir Leboeuf/Deschamps à La Patrie, souligne M. Gaudreau. On est aussi très content d’avoir Kashmir cette année, c’est l’un des meilleurs groupes de reprises au Canada. Quand je pense à ce qu’était le Rock’n’Blues à l’origine, un jam entre amis dans notre petit village, je réalise qu’on a fait beaucoup de chemin! »

Pour la bonne cause

Depuis son commencement, le Festival Rock’n’Blues est un événement caritatif qui a amasse des fonds pour les jeunes de La Patrie. Au cours des six éditions passées, 15 000 $ ont été récoltés.

« Notre but est de mettre en contact des jeunes de notre région avec la musique, explique M. Gaudreau. Les instruments sont parfois coûteux et difficiles d’accès, donc on fait tout en notre possible pour faire un pont entre les jeunes et leur passion. On continue cette année, on va bientôt passer le cap des 20 000 $ amassés. Les rockeurs répondent toujours à l’appel quand c’est le temps d’aider les enfants. Ils ont le cœur à la bonne place. »

Un camping voisin du site du festival ouvre ses portes gratuitement aux festivaliers qui veulent passer la nuit de vendredi à samedi au village. « On veut que les gens puissent décrocher et en profiter à 100 %, donc le camping est gratuit. On fera aussi tirer une guitare Godin de modèle Norman et de la nourriture sera disponible sur place », conclut l’organisateur.