Une masse d’air très chaud et humide s’installera sur la région et le reste de la province à partir de samedi, alors que la période des déménagements battra son plein.

Des déménagements sous haute chaleur

Le déménagement des boîtes et des électroménagers fera encore plus suer à grosses gouttes en fin de semaine.

Une masse d’air très chaud et humide s’installera sur la région et le reste de la province à partir de samedi. Le mercure grimpera autour des 30 degrés.

Environnement Canada a émis un « Bulletin météorologique spécial » pour l’Estrie. Cet important épisode de chaleur durera tout au long de la longue fin de semaine de la fête du Canada, alors que plusieurs Québécois en profitent pour déménager.

On prévoit des températures maximales diurnes de 30 à 35 degrés Celsius et un indice d’humidex pouvant dépasser les 40 degrés, note la société d’État.

« Ça ne sera pas ordinaire », constate Steve Boily, météorologue pour Environnement Canada.

« Les journées de dimanche et de lundi vont se disputer pour savoir laquelle sera la plus chaude. »

Les températures minimales nocturnes demeureront près de 20 degrés Celsius au cours de la nuit et n’apporteront que peu ou pas de répit de la chaleur.

Des avertissements de chaleur pourraient être émis lorsque l’épisode se rapprochera, ajoute-t-on.

Cette crête de haute pression aura une fin, mais de quel type? se demande M. Boily. Les modèles suggèrent qu’un front froid viendra s’installer et fera du surplace. Des risques d’inondation sont réels, dit-il.

« Il est très possible que des orages se forment avec toute cette humidité. Cela va déstabiliser l’air », analyse-t-il.

Le retour à la normale pourrait être de courte durée, ajoute Steve Boily. On pourrait revivre un autre épisode de chaleur à partir de la fin de la prochaine semaine.