Des commerçants des quatre coins du Québec et même de la France ont acheté des autocollants #RemplisVert, créés par les six enfants de la famille Russell de Windsor, soit Maxime, Guillaume, Mathieu, Jérôme, Louis et Arnaud. Il commence même à y avoir une compétition entre les villes pour devenir celle qui en comptera le plus sur son territoire.

Des commerçants joignent le mouvement #RemplisVert

Plus d’un mois après le lancement du mouvement #RemplisVert au Familiprix de Windsor, le projet de la famille Russell prend de l’ampleur. Des commerçants des quatre coins du Québec et même de la France ont acheté des autocollants.

Créé à l’occasion de La Grande Journée des Petits Entrepreneurs, #RemplisVert veut inciter les gens à limiter leur consommation de bouteilles d’eau de plastique à usage unique et à boire l’eau du robinet. Pour ce faire, les commerçants peuvent se procurer un autocollant à apposer dans leur vitrine dans le but de certifier aux passants qu’ils sont les bienvenus afin de remplir leur bouteille réutilisable.

À ce jour, environ 130 autocollants ont été vendus, et ce partout à travers la province en allant de Gatineau à Baie-Comeau. La famille Russell s’est même rendue à Rimouski à l’occasion d’un tournoi de soccer et en a profité pour remettre les autocollants aux commerçants en mains propres. Des ambassadeurs du mouvement #RemplisVert sont maintenant dispersés partout au Québec afin d’aider la famille à réaliser son objectif. « C’est vraiment super que les gens participent au projet. Ça nous touche beaucoup, on voit qu’on est capable de faire une différence. Comme on dit chez nous, chaque petit geste compte », souligne Arnaud Russell, l’aîné des six frères et sœurs de Windsor à l’origine du projet, tous âgés de 5 à 14 ans.

Matthieu, Jérôme, Guillaume, Maxime, Louis et Arnaud Russell avaient lancé leur projet en juin au Familiprix de Windsor, premier commerce à apposer l’autocollant.

Pour chaque autocollant vendu, 2 $ sont remis à la Fondation David Suzuki. Jusqu’à présent, 200 $ ont été donnés. « On veut remettre le plus d’argent possible à cette fondation qui défend l’environnement », mentionne-t-il.

PRÉSENT EN FRANCE

Récemment, un restaurant situé à Céret, en France, a fait l’acquisition d’un autocollant afin de participer au projet. « Mon ami m’a approché et m’a dit que sa mère connaissait une personne qui possédait des restaurants en France et qu’elle était intéressée par le mouvement #RemplisVert. J’ai ensuite eu l’idée d’avoir un ambassadeur en France pour répandre l’idée et pour faciliter la livraison », explique le garçon de 14 ans. L’autocollant est en route vers le Vieux Continent.

KINGSEY FALLS PARTICIPE

L’entreprise Cascades située à Kingsey Falls a aussi donné un coup de pouce aux six enfants instigateurs du projet en installant des affiches #RemplisVert au parc Bernard-Lemaire. Elles indiquent aux usagers de l’endroit où sont situées les fontaines. 

La conseillère en développement durable chez Cascades, Marie-Eve Chapdelaine, a épaulé la famille dans ce projet. « Mme Chapdelaine a fait du gros travail. Nous sommes super reconnaissants de ce qu’elle a fait pour nous. En plus des affiches, elle a contacté beaucoup de commerçants de Kingsey Falls. » 

Kingsey Falls est maintenant la troisième ville où l’on retrouve le plus de commerçants certifiés #RemplisVert.

Sherbrooke trône au sommet du classement avec 36 commerces, suivie de Windsor, avec 13 commerçants participants.

« On a rencontré une dame super déterminée qui habite à Victoriaville. Elle s’est donné le défi d’être au premier rang, donc elle souhaite qu’il y ait plus de 36 commerces qui participent au mouvement #RemplisVert », précise Arnaud.

De plus, des bouteilles d’eau réutilisables sur lesquelles on retrouvera le logo du mouvement écologique seront remises dans la zone d’activation Audio-Technica lors du festival de musique électronique ÎleSonic afin de sensibiliser les gens au projet. 

L’aîné de la famille Russell aimerait beaucoup que son école secondaire se joigne au mouvement. « Mon frère et moi allons au Séminaire de Sherbrooke et nous aimerions que la coop de l’école enlève les bouteilles d’eau de plastique. Nous aimerions faire une collaboration pour avoir notre logo sur les bouteilles à l’effigie des Barons. On veut être des leaders en environnement. »

Arnaud Russell a d’ailleurs effectué une demande auprès de la direction de l’école pour que le projet se réalise. « On n’a pas encore fait les démarches, mais j’espère que ça va s’en venir. »

Les commerçants peuvent se procurer des autocollants sur le site web de mouvement au www.remplisvert.com.