Philippe Tessier, propriétaire d’Expression Voyages, assure qu’une cinquantaine d’autobus sont prêts à prendre le chemin de la Floride pour ramener des « snowbirds ».

Des autobus envoyés en Floride

L’agence de voyages Expression Voyages enverra des autobus en Floride pour aller chercher de nombreux Québécois qui y vivent l’hiver.

« Il va y avoir un besoin, il n’y aura pas assez d’avions, prévoit le président de l’entreprise, Philippe Tessier. On va donner un coup de main : on a une cinquantaine d’autobus qui sont prêts à aller chercher les gens pour les ramener au pays le plus rapidement possible. »

À LIRE AUSSI: Canadiens en Floride: certains rentrent au pays, d’autres restent

Des mesures sanitaires seront prises. « À l’embarquement de l’autocar, on va identifier s’il y a des gens malades. Un guide accompagnateur, probablement muni d’un masque, aura les produits nécessaires pour nettoyer les autobus de fond en comble durant le circuit », assure le président de l’entreprise magogoise.

Les « snowbirds » sont souvent âgés, donc plus à risque de contacter la COVID-19. « C’est pour ça qu’il faut les ramener le plus rapidement possible », exprime M. Tessier, invitant les intéressés à contacter son entreprise au 1 800 667-1469.

D’autres clients dispersés au travers du globe seront plus difficiles à aller chercher. « On a des clients en croisière, on en a au Costa Rica, à Bangkok et en Europe. On a une équipe qui cherche des vols pour tenter de ramener des gens au pays le plus rapidement possible. On est en mode urgence », décrit celui qui travaille dans le monde du voyage depuis plus de deux décennies.

« C’est très difficile, poursuit-il, assurant entretenir des communications avec ses clients. Les vols sont pleins et changent d’une minute à l’autre. On tente de réserver et il n’est plus disponible. C’est de l’essai-erreur jusqu’à ce qu’on trouve. C’est beaucoup de travail, mais on n’a pas le choix. »

Temps difficiles

Les temps sont durs pour les agences de voyage et Expression Voyages ne fait pas exception. Philippe Tessier estime que plus de 1000 personnes devaient partir en voyage d’ici la fin du mois avec son agence. Ils ont évidemment tous annulé.

Rappelons que l’entreprise offre des voyages outre-mer, mais également des voyages pour des spectacles à Montréal, à titre d’exemple.

« J’ai dû mettre quatre personnes sur le chômage la semaine dernière et probablement d’autres cette semaine. Ça crève le cœur », décrit-il, pensant que l’industrie du voyage en a pour quelques mois avant de se relever de cette crise.

« Le 11 septembre, c’est de la petite gomme à côté de ça, estime Philippe Tessier. Il y a 400 morts en Italie et plus de 7000 dans le monde. Et c’est juste le début. »

« Nous, on se spécialise dans les voyages de groupes, rappelle Philippe Tessier. Le gouvernement a dit de ne pas être en groupe. Quelque part, c’est difficile de dire “venez chez nous pour faire un beau voyage de groupe’’. »

Est-ce que les assurances rembourseront les voyageurs? « Il est très difficile d’avoir des réponses autant chez les assurances que chez l’Office de la protection des consommateurs. Il va falloir que les gens se parlent, car ce n’est pas clair », répond-il, ajoutant qu’il y a somme toute une certaine collaboration.

« Toutes les fois qu’on peut donner des crédits, on le fait, ajoute-t-il. Quand les gens achètent un voyage avec une agence de voyages, ils sont protégés par l’Office de la protection du consommateur. Ils sont donc remboursés. Pour les gens qui ont réservé sur Internet, c’est perte totale. »