Les funérailles du curé Guy Labonne ont été célébrées à l’église Saint-Esprit samedi.

Dernier au revoir au curé Labonne

Lorsqu’il étudiait au Séminaire de Sherbrooke à la fin des années 50, Gérard Côté allait de temps en temps dîner chez sa grand-mère, qui habitait sur la rue Brooks non loin de là. Sur le chemin du retour, il marchait souvent en compagnie de Guy Labonne, qui habitait dans le même coin et qui étudiait aussi au Séminaire.

« Le mot que j’utiliserais pour le décrire, c’est "jovial". C’était un gars qui était toujours de bonne humeur jusqu’à la fin de sa vie », rapporte-t-il.

M. Côté fait partie des quelque 300 personnes qui se sont réunies samedi à l’église Saint-Esprit pour les funérailles de l’abbé Guy Labonne, décédé à l’âge de 77 ans le 13 janvier dernier.

C’est qu’il a marqué de nombreux Estriens au fil de sa vie. Après ses études, Guy Labonne a été ordonné prêtre en 1967. Au fil des ans, il a œuvré dans diverses fonctions à Coaticook, Baldwin Mills ou encore Cookshire, avant de terminer sa carrière comme curé à l’église Saint-Esprit de Sherbrooke de 1998 à 2007. « Il disait aussi la messe télévisée, donc certaines personnes l’ont connu à la télévision », souligne M. Côté.

Albert Lavigne se souvient pour sa part du curé comme de l’homme qui a célébré le deuxième mariage de son père, à Coaticook. « Mon père avait alors 84 ans et il était veuf depuis deux ans. Il s’est remarié avec une Américaine plus jeune que lui de 21 ans, qui est venue s’installer à Coaticook! » se rappelle-t-il en souriant.

L’abbé Labonne a été exposé en chapelle ardente en avant-midi. Les gens présents ont pu échanger leurs souvenirs et pensées, et Mgr Luc Cyr a présidé la messe qui a suivi.