La serre inaugurée jeudi à Drummondville par Productions horticoles Demers pourra produire plus de 100 000 kilogrammes de tomates par semaine ou 6000 tonnes par année.

Demers inaugure la plus grande serre de tomates au Québec

L’entreprise Productions horticoles Demers poursuit son expansion et agrandit ses installations à Drummondville. Un investissement de 25 millions $.

Cette nouvelle serre écologique pour la culture de tomates permet à la compagnie de Lévis de tripler la superficie de ses installations dans le Centre-du-Québec, passant de 3,2 à 10 hectares. Ce plan d’agrandissement s’inscrit dans un vaste chantier de 40 millions $ visant l’amélioration des installations pour augmenter la production. Ce projet aura entraîné la création de plus de 90 emplois dans la région de Drummondville.

«Dorénavant, même durant l’hiver, nos clients peuvent compter sur nous pour les approvisionner en tomates de serre et ainsi bien répondre aux besoins des différents réseaux de distribution», indique Jacques Demers, président directeur général des Productions horticoles Demers. «Nous pourrons mettre en place des actions de commercialisation qui diminueront les besoins d’importer des produits de l’extérieur, notamment du Mexique», poursuit-il.

L’investissement s’est réalisé en partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ, Desjardins Capital et Capital Financière agricole. L’inauguration de l’établissement à faible empreinte écologique a eu lieu jeudi. Il s’agit maintenant de la plus grande serre de tomates à travers la province. Sa capacité de production sera de plus de 100 000 kilogrammes par semaine ou 6000 tonnes par année.

La nouvelle installation utilise la technologie de Waste Management (WM). En 2012, cette compagnie avait implanté dans ce secteur une centrale de production d’électricité qui utilise les biogaz comme carburant pour alimenter des moteurs, lesquels sont couplés à des génératrices. WM a développé un procédé dans lequel la chaleur des moteurs est récupérée et sert comme source d’énergie à Demers. 

Au total, selon les estimations, ce procédé permettra de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de plus de 26 000 tonnes annuellement, précise dans un communiqué la compagnie. 

Plusieurs autres méthodes du procédé de production ont également été pensées avec l’objectif de limiter les impacts sur l’environnement, notamment la récupération des eaux d’irrigation, le contrôle biologique des insectes et maladies et la gestion informatisée des besoins énergétiques de la serre. Fondée en 1960, Demers produit des tomates, des fraises et des framboises.