Les responsables de la délicate opération enclenchée après la sortie de route d'un camion-citerne à Bolton-Est ont dû s'armer de patience pour réussir à récupérer totalement le liquide hautement inflammable qui se trouvait dans la citerne.

Délicate opération à Bolton-Est

Les responsables de la délicate opération enclenchée après la sortie de route d'un camion-citerne à Bolton-Est ont dû s'armer de patience pour réussir à récupérer totalement le liquide hautement inflammable qui se trouvait dans la citerne. La route 245 n'a en effet été rouverte que vendredi en début de matinée.
« On a terminé seulement vers 7 h ce matin (vendredi) », a indiqué le directeur du service de protection contre les incendies d'Austin, Paul Robitaille.
« Il a fallu prendre beaucoup de précautions pendant l'opération de récupération du produit parce qu'il était très, très inflammable. »
Rappelons que la sortie de route est survenue tôt jeudi matin alors que le camion roulait en direction de l'usine de LBG, située à Bolton-Est. Sa citerne contenait du styrène.
Paul Robitaille affirme qu'il a fallu replacer la citerne sur ses roues avant de pouvoir récupérer la totalité du liquide inflammable présent à l'intérieur.
« Le danger qu'il y avait c'est que si on vidait tout le contenu d'un coup, le contenant risquait de bouger et ça pouvait devenir très dangereux. On a donc procédé très tranquillement et on a sorti la citerne du fossé avant de terminer le pompage du liquide », explique M. Robitaille.
Le directeur du service incendie d'Austin réitère par ailleurs qu'aucun déversement significatif ne s'est produit après la sortie de route du camion, probablement causée par la chaussée glissante. « Quelques gouttes et des vapeurs se sont échappées, mais pas plus que ça. »
Il dresse en conséquence un bilan positif de l'opération. « Tout le monde a bien travaillé », affirme-t-il, tout en révélant que 14 pompiers ont été mobilisés au début de l'opération.
Urgence-environnement s'est assuré que tout le nécessaire a été fait pour éviter que des dégâts environnementaux ne soient causés.
L'entreprise Groupe Hénault a également contribué fortement à la réussite de l'opération.
Pour réduire le danger au minimum, un périmètre de sécurité avait été mis en place et trois résidences ont été évacuées. Les personnes habitant dans les maisons en question ont dû passer la nuit de jeudi à vendredi à l'extérieur de leur domicile.