Les conditions météorologiques difficiles n’ont pas arrêté les mushers et leurs attelages lors du Défi de la Gosford.

Défi relevé à Woburn

La température quasi printanière de samedi, le grésil, les vents violents et la neige de dimanche ont fait vivre des émotions variées aux coureurs et aux attelages de chiens, au Défi de la Gosford, à Woburn cette fin de semaine.

« Mais notre vraie réussite, c’est d’avoir réussi à maintenir la qualité de la piste dans ces circonstances. Nous n’avons pas eu de pluie, au mont Gosford, dimanche, mais le grésil, les vents presque apeurants et la neige ont eu pour résultat, après l’entretien de fin de journée samedi, de rendre la piste comme du gros sel. Mais l’affluence a été très correcte samedi, alors que dimanche, il y a eu une baisse, les gens ont eu la réaction négative de rester chez eux davantage, ce à quoi j’aurais pensé moi-même », s’est exclamé Bernard Saucier, le coordonnateur et fondateur de l’événement.

« Nous avons eu des vents inquiétants, très exceptionnels. Mais ce fut une réussite quand même. La classe ouverte du nombre de chiens illimité nous a montré des attelages entre 10 et 16 chiens, ce qui s’est très bien déroulé. Nous avons une piste qui s’y prête bien, avec de bonnes montées, où la vitesse se maintient avec les chiens supplémentaires. En descendant, c’est très différent, car il faut ralentir les attelages. Mais cela donne un très bon spectacle. »

Au chapitre des résultats, Kati Dagenais, de Saint-Sauveur, a remporté la classe des attelages six chiens, avec un temps cumulé de 50 minutes 52,37 secondes. Valérie Fuchs, d’Auclair, l’a suivie, en 53 minutes 41,92 secondes. La troisième place appartient à Marie-Christine Gosselin, de Saint-Étienne, en 53 minutes 41,93 secondes. Presque ex-aequo!

Pour la classe ouverte du nombre de chiens illimité, Simon Drouin, de Valcartier, a le mieux fait en 1 heure 22 minutes 55,09 secondes, suivi de Claude Bellerive, de Charrette, en 1 heure 23 minutes 15,58 secondes et de Luc Boissonneault, de Trois-Rivières, en 1 heure 23 minutes 33,46 secondes.

La catégorie des attelages six chiens devait parcourir 13,2 km, alors que la catégorie ouverte au nombre de chiens illimité devait s’exécuter sur 22,1 km. C’était la première fois dans l’histoire de l’événement que la tenue de la course a été reportée de deux semaines, le Défi de la Gosford devant se tenir les 9 et 10 février.