Jacques Madore faisait l’unanimité auprès de ses pairs ainsi que de ses collègues. Toujours prêt à prêter main-forte et à mener de grands projets, il ne sera pas oublié de sitôt dans la Vallée de la Coaticook et à Saint-Malo, régions qu’il a façonnées par sa grandeur.

Décès du préfet Jacques Madore

Le préfet de la MRC de Coaticook et maire de Saint-Malo, Jacques Madore, est décédé mercredi en début de journée. En plus d’attrister ceux qui l’ont connu au fil des ans, son décès a causé la surprise générale, lui qui n’avait qu’une soixantaine d’années et aucun ennui de santé connu.

Homme politique et militaire à la retraite, Jacques Madore a marqué le paysage de la région depuis son retour en Estrie. Maire de la municipalité de Saint-Malo depuis 13 ans et élu préfet de la MRC en 2013, il était reconnu comme un homme d’une grande écoute. Sa joie de vivre et son entrain faisaient de lui un collègue et un élu apprécié de tous, les témoignages recueillis auprès de ses collègues témoignant uniquement en ce sens.

« Jacques Madore aura laissé à tout jamais son empreinte dans notre belle région de par sa collaboration et son implication tant à titre de maire que de préfet. En mon nom, ainsi qu’au nom de la municipalité de Saint-Malo et de la MRC de Coaticook, nous offrons nos plus sincères condoléances à son épouse, ses filles ainsi qu’à toute sa famille », a déclaré le maire de Coaticook Simon Madore, préfet suppléant de la MRC, après avoir pris connaissance de la triste nouvelle. 

« C’était un véritable plaisir de travailler avec lui. Il était un homme jovial, très impliqué. Bref, un grand homme. Il va beaucoup me manquer, comme il manquera à tous les gens qui ont eu la chance de le rencontrer », a ajouté le premier magistrat. 

Pour rendre hommage à Jacques Madore, la MRC de Coaticook, ainsi que les municipalités de la région de Coaticook ont mis en berne leurs drapeaux. La MRC de Coaticook et ses douze municipalités offrent leurs plus sincères condoléances à ses proches