Les Cantonniers de Magog ont été intraitables contre les Forestiers d’Amos en fin de semaine. Les troupiers de Félix Potvin ont compté 22 buts tout en n’en concédant que deux pour ajouter deux victoires de 14-1 et 8-1 à leur fiche déjà impressionnante en ce début de saison dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

Début de saison exceptionnel pour les Cantos

À peine vient-on de franchir le premier mois du calendrier régulier de la Ligue midget AAA du Québec que déjà l’édition 2018-2019 des Cantonniers de Magog s’inscrit dans le livre des records de l’équipe. En ajoutant deux autres victoires en fin de semaine contre les Forestiers d’Amos, les troupiers de Félix Potvin ont porté à neuf leur série victorieuse, ce qui représente le meilleur début de saison de l’histoire de la concession. L’ancienne marque de huit remontait à la saison 1989-1990.

Les adolescents de Félix Potvin ont fait leur entrée dans le livre des records de l’équipe de façon fracassante en démolissant les Forestiers au compte de 14-1 et 8-1. À leurs trois dernières parties dans leur château-fort, les Cantonniers ont littéralement torturé leurs rivaux en les dominant 33-2 au chapitre des buts marqués.

Sachant fort bien qu’un championnat ne se gagne pas en septembre, Félix Potvin n’avait pas sorti les bouteilles de champagne. « Ce n’est que le début de la saison et à l’instar de Lévis on connaît un départ sans fautes. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Cependant, il faut tout de même que je donne crédit à nos joueurs. On ne joue pas pour battre des records, mais il y en a eu des bonnes équipes en 40 ans d’histoire chez les Cantonniers, de sorte que ce n’est pas banal ce que les gars viennent de réaliser avec neuf victoires d’affilée pour amorcer le calendrier. Les gars sont fiers de cet exploit et on ne pourra pas leur enlever cette marque. Maintenant, dès lundi on met ça de côté et on se préparera pour la visite de Lévis vendredi », a commenté le mentor des Cantonniers.

Les Cantos tenteront alors d’égaler une autre marque d’équipe, soit celle du plus grand nombre de victoires d’affilée qui est de 10. 

Doucet dans le livre des records

Sur le plan individuel, Alexandre Doucet a rejoint Jean-Guy Charbonneau (1980) et Steve Pépin (1982) dans le livre des records des Cantonniers en enfilant deux buts en l’espace de sept secondes à la première période. Il s’agissait des deux premiers buts de l’équipe dans leur victoire de 8-1.

« J’ai eu la tâche relativement facile. Justin (Robidas) et Marshall (Lessard) ont fait tout le travail sur mes deux buts », a expliqué Doucet, meilleur franc-tireur de l’équipe avec neuf buts.

Première étoile de la partie, Zachary Barabé a poursuivi son excellent travail chez les gagnants. « Je connais mon rôle. Il faut que ce soit difficile de jouer contre moi. J’y parviens avec une présence physique et en acceptant d’aller là où ça fait mal. Avec un peu d’opportunisme, je ferai ma part en attaque », confie Barabé.

Récolte de 17 points

Dans ce festival offensif contre Amos, le trio de Justin Marshall Lessard (4-2), Alexandre Doucet (3-3) et Justin Robidas (0-5) a tonné avec une récolte de 17 points dans les deux victoires. Lessard a notamment signé un tour du chapeau samedi.

Plusieurs joueurs des Cantonniers ont profité du passage des Forestiers pour engraisser leur fiche personnelle. Ce fut le cas de Zachary Barabé (3-1), Jacob Dion (2-2), Isaac Belliveau (1-3), Justin Bergeron (0-4), Édouard F. Cournoyer (1-2), Olivier Picard (2-1) et Tristan Roy (2-0). Zackary Michaud, Mathys Poulin, Jérémy Lapointe et Jesus Piaget Ntakarutimana ont aussi marqué.

Xavier Dupont et Olivier Adam se sont partagé la tâche dans le demi-cercle des Cantonniers. Dupont termine le mois de septembre avec la meilleure moyenne de buts alloués (1,00) et le meilleur taux d’efficacité (0.951). Voilà un excellent candidat pour le titre du joueur défensif du mois de septembre dans la ligue.

Félix Potvin avait un message à livrer aux Forestiers. « Ce n’est pas facile depuis quelques années à Amos. J’ai le goût de leur dire de croire à des jours meilleurs. Je les voyais se jeter encore devant la rondelle pour aider leur gardien même dans une cause perdue. Ils ont du cœur au ventre et ça va finir par payer. Je leur souhaite grandement. »

Et maintenant, place à la confrontation tant attendue vendredi à Magog avec la visite des Chevaliers de Lévis. Une des deux formations connaîtra les affres de la défaite pour la première fois cette saison.