Deux des enfants de Daniel Johnson, Daniel Johnson fils et Marie Johnson, étaient très touchés de la soirée hommage qui a été tenue à l’occasion du 50e anniversaire de décès de leur père.

Danville rend hommage à Daniel Johnson

Le 26 septembre 1968 décédait en fonction le 20e premier ministre du Québec, Daniel Johnson. Né à Danville en 1915, il est considéré comme l’un des plus grands hommes de ce village. C’est pourquoi la Ville a tenu à commémorer cet anniversaire en grand.

La soirée spéciale s’est tenue vendredi à la salle des Chevaliers de Colomb de Danville en présence de deux des quatre enfants de l’ancien premier ministre : Daniel Johnson fils et Marie Johnson.

« C’est un homme qui en inspiré plus d’un, dont deux de ses fils, Daniel et Pierre-Marc, qui ont aussi été premiers ministres du Québec. C’est un fait unique au Québec et au Canada. Nous sommes fiers qu’il soit un enfant de Danville », a souligné le maire de Danville, Michel Plourde.

Rappelons que Daniel a vécu son enfance à Danville avant de déménager à l’âge de 13 ans pour poursuivre ses études classiques au Séminaire de St-Hyacinthe.

Étaient aussi présents pour l’occasion cinq ex-députés de l’Union nationale qui ont siégé sous le gouvernement Johnson entre 1966 et 1968 : Roch Gardner, Jérôme Proulx, Antonio Flamand, Paul Shooner et Gabriel Loubier.

M. Loubier a d’ailleurs livré un témoignage parsemé d’anecdotes sur celui qu’il considérait comme « le grand frère qu’il n’a jamais eu ». « Avec son humanité extraordinaire, il m’a pardonné beaucoup de gaffes, mais aussi félicité pour mes bons coups », note-t-il avec beaucoup d’humour.

De plus, afin de reconnaître l’importance de ce personnage marquant du monde la politique, les panneaux de rues au nom de Daniel Johnson seront désormais accompagnés de la mention « 20e premier ministre du Québec ». Puis, une plaque explicative sera installée à l’endroit de l’ancienne rue Saint-Aimé, lieu de naissance de l’ancien premier ministre. Finalement, la salle des assemblées publiques du conseil de Ville de Danville portera le nom de Daniel Johnson.

La cérémonie commémorative s’est conclue avec un récit de la vie de l’homme divisé en quatre « saisons » distinctes, relaté sur les airs de Vivaldi et d’Harmonium. Les textes ont été remis à Daniel Johnson fils et à Marie Johnson. Ces derniers ont d’ailleurs remercié chaleureusement la Ville de Danville d’avoir célébré la vie de leur père par cette soirée.

Le Club Sélect Asbestos-Danville a également profité de l’occasion pour honorer deux personnalités qui ont gravité autour de Daniel Johnson. D’abord son frère, Maurice Johnson, qui a été député à la Chambre des communes du Canada, puis Raynald Fréchette, député de l’Union nationale dans Sherbrooke de 1966 à 1970. Originaire d’Asbestos, il a aussi été juge à la Cour supérieure.